Jean-Claude Juncker a confirmé à l’issue du Conseil Européen informel du 23 février dernier le risque de coupes budgétaires dans les dépenses agricoles et de cohésion du futur cadre financier de l’Union Européenne pour la période 2021-2027. L’AMF est très inquiète sur le sort qui serait réservé à la politique de subvention pour les investissements locaux qui représente aujourd’hui un tiers du budget de l’Union Européenne.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ICI.