Avec Jacques Chirac disparait une grande figure de la vie politique française, profondément ancrée dans la vie des territoires. Cette expérience et cet intérêt pour la gestion locale lui avaient donné une exceptionnelle sensibilité à la diversité et à la réalité de la France.

Conseiller général de la Corrèze puis Maire de Paris entre 1977 et 1995, c’est sous sa présidence que le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin avait lancé « l’Acte II de la décentralisation » en 2003.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ICI.