Dans le cadre de l’Observatoire de la démocratie de proximité, à l’initiative et en partenariat avec l’AMF, le CEVIPOF/SciencesPo a conduit une enquête auprès d’un échantillon représentatif de 15 308 Français pour connaître leurs attentes en vue des prochaines échéances électorales, comprendre le contexte socioéconomique local dans lequel les administrés jugent leur maire, et étudier les déterminants du bilan des exécutifs municipaux.

Voici les principaux enseignements :

• Les 15 308 personnes interrogées par l’enquête AMF-CEVIPOF/SciencesPo manifestent un large sentiment
positif sur le bilan des maires et de leur équipe municipale
• Le niveau de confiance à l’égard des maires reste toujours le plus élevé (71 %) devant l’ensemble des
autres élus, locaux ou nationaux.
• Les résultats de notre enquête mettent en évidence deux priorités d’action publique: ① la préservation de l’environnement et ② le
développement ou le maintien des services de proximité.
• À propos de décentralisation, la représentation de l’avenir de la commune oppose deux groupes de citoyens : les
partisans d’une accélération de l’intercommunalité (30 %) et les promoteurs de communes plus autonomes
(70 %).
• Enfin, 61 % des personnes interrogées souhaitent que leur maire soit candidat à l’élection municipale de
mars 2020.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ICI.