Le président de la République a convié le Bureau de l’AMF pour une réunion de travail en marge du Congrès des Maires et des Présidents d’Intercommunalité de France. Respectueux des institutions républicaines et soucieux d’ouvrir, enfin, une négociation sincère avec l’État, nous avons collectivement répondu favorablement à son invitation.
Depuis notre dernier Congrès, il y a un an, les relations entre l’État et les communes n’ont cessé de se dégrader. Aux discours stigmatisants sur les élus locaux se sont ajoutées des décisions tendant à réduire de nombreuses libertés des communes et à miner la nécessaire confiance entre les différents étages de l’édifice républicain.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ICI.