Depuis la loi de finances 2015, l’Etat opère chaque année un prélèvement sur le fonds de roulement des agences de l’eau au profit du budget de l’Etat. L’AMF s’oppose fermement à toute ponction sur le budget des agences comme à la diminution de leurs effectifs. Par conséquent, elle soutient la motion des présidents des comités de bassin et demande que l’intégrité et les capacités d’action des agences qui constituent des enjeux majeurs pour la préservation et l’aménagement des espaces urbains et ruraux soient préservés.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ICI.