Révision de la loi NOTRe : pour une intercommunalité librement consentie et au service des communes

//Révision de la loi NOTRe : pour une intercommunalité librement consentie et au service des communes

Révision de la loi NOTRe : pour une intercommunalité librement consentie et au service des communes

Réunis ce mardi 5 mars sous la présidence d’André Laignel, premier vice-président délégué de l’AMF, les présidents d’intercommunalité et les maires présents lors de la Rencontre des intercommunalités organisée par l’AMF ont vivement souhaité que la loi NOTRe soit modifiée pour redonner liberté et souplesse aux territoires afin de déterminer l’organisation de leur intercommunalité en fonction des réalités vécues.

La coopération entre les communes au sein de communautés leur permet d’assurer des services publics de qualité et des projets d’aménagement dont elles n’auraient seules ni les capacités ni les moyens. Toutefois, le développement de la coopération intercommunale a été imposé en particulier depuis la loi NOTRe de manière uniforme et rigide.

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ICI.

By | 2019-03-06T07:21:30+00:00 mars 6th, 2019|Communiqués de presse AMF|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment