La campagne de stigmatisation lancée contre les maires à propos de la taxe d’habitation est inqualifiable et inacceptable. Elle altère la dignité du débat public. Elle confirme l’absence de considération portée aux maires, aux élus et aux territoires.

L’AMF demande solennellement au Président de la République de faire cesser cette séquence déplorable, caricaturale et étrangère à tout esprit de responsabilité, qui nourrit un peu plus les populismes qu’il prétend, par ailleurs, combattre. Le gouvernement et le parti majoritaire portant une responsabilité majeure dans le dérapage insupportable observé ces dernières heures.

Pour consulter le communiqué de presse, cliquez ICI.