L
L

MILDECA : appel à projets 2022

La Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et les Conduites Addictives (MILDECA) lance son appel à projets 2022. Celui-ci vise à soutenir les actions novatrices dans le domaine de la prévention des addictions. La date de limite de dépôt des dossiers est fixée au 9 avril 2022.

Malgré une légère baisse constatée ces dernières années, la consommation de tabac, d’alcool et sur substances psychoactives, en particulier de cannabis, demeure préoccupante chez les jeunes. Il convient donc d’être particulièrement vigilant et de développer et multiplier les actions de prévention, notamment auprès des adolescents.

L’appel à projets de la MILDECA vise a soutenir ces actions, en cohérence avec avec la feuille de route contre les addictions en région Hauts-de-France, et avec une attention particulière portée aux priorités suivantes :

  • Les actions de prévention de l’usage détourné du protoxyde d’azote et des produits de synthèse dans les cigarettes électroniques ;
  • Le déploiement des programmes validés de renforcement des compétences psychosociales des jeunes ;
  • Les actions de prévention des conduites addictives dès le plus jeune âge, notamment an milieu scolaire, permettant de retarder ou d’éviter la première consommation ;
  • Les initiatives visant à accompagner les étudiants, animer les réseaux d’étudiants relais santé ou à concevoir et diffuser des supports de présentation ;
  • L’accompagnement de la reprise de la vie festive et les initiatives visant à réduire les risques et les dommages sanitaires lors des rassemblements festifs ;
  • Les actions de prévention des addictions en milieu professionnel et la facilitation du retour vers l’emploi des personnes souffrant d’addictions ;
  • Les actions mises en œuvre par les collectivités dans le cadre de leur stratégie locale de prévention de la délinquance ;
  • Les actions à destination des femmes (notamment la prévention des troubles liés à l’alcoolisation materno-foetale) ;
  •  Les actions proposant une prise en charge spécifique en matière de prévention des addictions et de prévention de la délinquance ou de la récidive.

    Modalités de financement

    Le soutien financier de la MILDECA ne pourra excéder 80% du projet. Le budget de l’action devra être équilibré et apporter toutes les garanties quant aux cofinancements affichés.

    A noter qu’un cofinancement du FIPD comme du PDASR est possible lorsque l’action de prévention des addictions est directement en lien avec la prévention de la délinquance, de la récidive et de la sécurité routière.

    Les crédits MILDECA n’ont pas vocation à financer :

    • Le fonctionnement courant de la structure ;
    • Des investissements ou l’achat de matériel (informatique, locaux, véhicules) ;
    • La rémunération des tiers ;
    • Le recrutement d’agents.

    De même, les actions éligibles à d’autres dispositifs de droit commun ne pourront bénéficier des crédits de la MILDECA :

    • Les consultations médicales afin d’examiner les personnes en état d’ivresse publique manifeste;
    • Les alternatives aux poursuites et peines prévues par la loi (ex : injonctions thérapeutiques) ;
    • L’achat de matériel d’investigation pour les forces de l’ordre ;
    • Les dispositifs de prise en charge relevant de l’assurance maladie.

    Les pièces constitutives du dossier

    Le dossier devra comprendre :

    • Le contrat d’engagement signé ;
    • L’attestation sur l’honneur dûment signé ;
    • Si le dossier n’est pas signé par le représentant légal, un pouvoir donné par ce dernier au signataire du projet ;
    • Le budget de l’action équilibré ;
    • L’avis de situation au répertoire SIRENE ;
    • Un relevé d’identité bancaire (dont l’adresse correspond à celle du SIRET)
    • Pour les actions reconduites :
          • Le compte-rendu financier de l’action financée en 2021 ;
          • Le compte-rendu qualitatif et quantitatif de l’action 2021 mesurable au moyen des indicateurs prévus au dossier de demande de subvention ;
    • Pour les associations :
          • Les statuts actualisés ;
          • La composition du Conseil d’administration et du Bureau (avec nom(s), prénom(s), date et lieu de naissance pour chacun des membres) ;
          • Le budget prévisionnel 2022 de la structure ;
          • Les derniers comptes annuels approuvés ou le dernier rapport du commissaire aux comptes, notamment pour les associations ayant reçu annuellement plus de 153 000€ d’aides publiques ;
          • Le rapport d’activités de l’association (dernier bilan moral approuvé).

    Comment déposer un dossier ?

    La date de limite de dépôt des dossiers est fixée au 9 avril 2022. Après cette date, la plateforme ne sera plus accessible.

    Les démarches et toutes les pièces constitutives du dossier devront être déposées sur la plateforme « démarches simplifiées ».

    Plus d’informations : pref-mildeca@pas-de-calais.gouv.fr

    Suivez-nous

    Inscrivez-vous

    Les maires alertent sur l’urgence d’agir face aux fermetures de services hospitaliers

    Réunis au sein de la commission Santé de l’AMF le 22 juin dernier, les maires ont alerté sur les fermetures totales ou partielles des services hospitaliers, en particulier ceux des urgences, qui se multiplient sur l’ensemble du territoire national (120 au niveau...

    FCTVA : le webinaire de l’AMF accessible en replay

    [Réservé aux adhérents] | Jeudi 23 juin dernier, l’AMF a organisé un webinaire consacré à l’ensemble des mécanismes du Fonds de Compensation pour la Taxe sur  la Valeur Ajoutée (FCTVA). Retrouvez ici la rediffusion du webinaire ainsi que tous les documents projetés à...

    ZAN : l’AMF saisit le Conseil d’État

    Le Bureau de l’AMF, réuni le 22 juin dernier, a décidé à l’unanimité, de déposer un recours devant le Conseil d’Etat sur les deux décrets adoptés le 29 avril, l’un relatif « aux objectifs et aux règles générales en matière de gestion économe de l'espace et de lutte...

    Ukraine : l’AMF appelle à la mobilisation pour reconstruire Irpin

    Sollicité par le maire d'Irpin, Oleksandr MARKOUCHINE, Davis LISNARD, Président de l'AMF, a répondu positivement à sa demande d'aider à la reconstruction de la ville. Aussi une déclaration d'intention entre la ville d'Irpin et l'AMF a été signée en ce sens le 28 juin...

    Guerre en Ukraine : le partenariat entre l’AMF et la Protection Civile se poursuit

    Après la grande opération de collecte de dons qui s'est déroulée en mars et avait rencontré un franc succès, notamment dans le Pas-de-Calais grâce à la mobilisation de nombreuses communes, le partenariat entre l'AMF et la Protection Civile en faveur du peuple...

    À partir du 1er juillet, les demandes de changement de nom « simplifiées » se feront directement en mairie

    Une circulaire parue au Bulletin officiel du ministère de la Justice le 8 juin détaille les dispositions de la loi du 2 mars 2022 relative au choix du nom issu de la filiation. À partir du 1er juillet prochain, une personne aura le droit, une fois dans sa vie, de...

    FPIC 2022 : les données bientôt en ligne

    Les données concernant le FPIC (fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales) pour 2022 (versement et prélèvement) seront prochainement en ligne sur le site internet de la DGCL dédié aux dotations. Les intercommunalités recevront par la...

    Génération vélo : un programme pour vous accompagner dans le déploiement du Savoir Rouler à Vélo

    Réduction de la pollution et des émissions de gaz à effet de serre, meilleure santé physique, lutte contre la sédentarité des plus jeunes, diminution de la circulation automobile aux abords des écoles : le développement de la pratique du vélo peut avoir un impact réel...

    Recul du trait de côte : l’AMF et l’ANEL saisissent le Conseil d’État

    Communiqué de presse de l'AMF et de l'ANEL du 19 mai 2022 Le 6 avril dernier, le Gouvernement a adopté l’ordonnance relative à l’« aménagement durable des territoires littoraux exposés au recul du trait de côte » prévue par l’article 248 de la loi Climat et Résilience...

    Zéro Artificialisation Nette : une consultation du Sénat

    Le Sénat propose aux élus de tous les niveaux de collectivités de partager leur regard sur la mise en œuvre de l'objectif "Zéro Artificialisation Nette" (ZAN) via sa plateforme de consultation en ligne, afin, notamment, d’identifier et de résoudre les difficultés...