L
L

Élus ou agents, financez vos projets de mobilité ou de partenariat en Europe grâce à Erasmus+

Erasmus n’est pas réservé qu’aux étudiants ! Grâce au programme Erasmus+, les élus et agents de collectivités territoriales peuvent obtenir des financements pour leurs projets de mobilité ou de partenariat en Europe. Objectif : soutenir, par l’intermédiaire de l’apprentissage tout au long de la vie, le développement éducatif, professionnel et personnel des personnes dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport.  En 2020, 175 projets ont ainsi été financés dans les Hauts-de-France pour un montant de plus de 21 millions d’euros, dont 29 projets dans le Pas-de-Calais.

Pour qui ?

Erasmus+ s’adresse entre autres aux élus ou agents de commune, d’intercommunalité, de département ou de région agissant dans les domaine de l’action éducative, de la mobilité des jeunes, de la petite enfance, du développement durable, du numérique, de la culture, de l’action sociale, de la lutte contre l’exclusion et la pauvreté, de l’aide aux personnes âgées, de l’économie locale, …

Pour quoi ?

Concrètement, deux types d’actions peuvent être financés dans le cadre d’Erasmus+ :

  • Les projets européens de mobilité : pour se former, découvrir des systèmes éducatifs différents, de nouvelles approches et méthodes de travail, approfondir ses compétences linguistiques et professionnelles, ou tout simplement s’ouvrir à une autre culture. La durée de la mobilité peut varier de 2 jours à 12 mois selon votre profil et le type d’activité réalisée.
  • Les projets européens de partenariats : pour échanger autour des pratiques professionnelles ou expérimenter de nouvelles méthodes de travail et des outils innovants avec des partenaires européens (collectivités locales, organisations publiques ou privées, entreprises, associations, ONG, établissements scolaires, …)

Quels financements ?

Les financements européens Erasmus+ couvrent vos frais de déplacement, ainsi que vos frais d’hébergement, de restauration et de transport sur place. Ils peuvent également prendre en charge les frais d’inscription à des cours ou à des séminaires de formation, ou encore les coûts liés à la production et à la diffusion de résultat dans le cas d’un projet de partenariat (serious game, vidéo, site internet, application mobile, guide, …). Un montant forfaitaire soutient par ailleurs les dépenses de votre collectivité territoriale pour la gestion administrative et financière du projet européen Erasmus+. Les cofinancements ne sont pas obligatoires mais sont à privilégier. Le financement européen Erasmus+ peut être complété par d’autres aides, nationales ou locales.

A savoir : le programme Erasmus+ prévoit un soutien financier supplémentaire pour les projets de mobilité utilisant des moyens de transport écoresponsables ayant un impact carbone moindre (train, bus, covoiturage) et peut prendre en charge les dépenses supplémentaires nécessaires à la mobilité des personnes en situation de handicap ou souffrant d’une affection de longue durée, y compris un éventuel accompagnateur.

32 pays participant au programme Erasmus+

Les mobilités peuvent être organisées à destination des 32 autres pays participant au programme européen Erasmus+ : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macédoine du Nord, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède et Turquie.

En plus des partenaires européens issus de ces 32 pays, il est possible d’associer un ou plusieurs partenaires français à son projet de partenariat.

En savoir plus sur Erasmus+

Vous êtes agent ou élu d’une collectivité territoriale et avez un projet de mobilité en Europe ou de coopération avec un partenaire européen ?

Contactez le bureau territorial Erasmus+ Hauts-de-France :

erasmus.hdf@adice.asso.fr / 03 20 11 89 92

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Les maires alertent sur l’urgence d’agir face aux fermetures de services hospitaliers

Réunis au sein de la commission Santé de l’AMF le 22 juin dernier, les maires ont alerté sur les fermetures totales ou partielles des services hospitaliers, en particulier ceux des urgences, qui se multiplient sur l’ensemble du territoire national (120 au niveau...

FCTVA : le webinaire de l’AMF accessible en replay

[Réservé aux adhérents] | Jeudi 23 juin dernier, l’AMF a organisé un webinaire consacré à l’ensemble des mécanismes du Fonds de Compensation pour la Taxe sur  la Valeur Ajoutée (FCTVA). Retrouvez ici la rediffusion du webinaire ainsi que tous les documents projetés à...

ZAN : l’AMF saisit le Conseil d’État

Le Bureau de l’AMF, réuni le 22 juin dernier, a décidé à l’unanimité, de déposer un recours devant le Conseil d’Etat sur les deux décrets adoptés le 29 avril, l’un relatif « aux objectifs et aux règles générales en matière de gestion économe de l'espace et de lutte...

Ukraine : l’AMF appelle à la mobilisation pour reconstruire Irpin

Sollicité par le maire d'Irpin, Oleksandr MARKOUCHINE, Davis LISNARD, Président de l'AMF, a répondu positivement à sa demande d'aider à la reconstruction de la ville. Aussi une déclaration d'intention entre la ville d'Irpin et l'AMF a été signée en ce sens le 28 juin...

Guerre en Ukraine : le partenariat entre l’AMF et la Protection Civile se poursuit

Après la grande opération de collecte de dons qui s'est déroulée en mars et avait rencontré un franc succès, notamment dans le Pas-de-Calais grâce à la mobilisation de nombreuses communes, le partenariat entre l'AMF et la Protection Civile en faveur du peuple...

À partir du 1er juillet, les demandes de changement de nom « simplifiées » se feront directement en mairie

Une circulaire parue au Bulletin officiel du ministère de la Justice le 8 juin détaille les dispositions de la loi du 2 mars 2022 relative au choix du nom issu de la filiation. À partir du 1er juillet prochain, une personne aura le droit, une fois dans sa vie, de...

FPIC 2022 : les données bientôt en ligne

Les données concernant le FPIC (fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales) pour 2022 (versement et prélèvement) seront prochainement en ligne sur le site internet de la DGCL dédié aux dotations. Les intercommunalités recevront par la...

Génération vélo : un programme pour vous accompagner dans le déploiement du Savoir Rouler à Vélo

Réduction de la pollution et des émissions de gaz à effet de serre, meilleure santé physique, lutte contre la sédentarité des plus jeunes, diminution de la circulation automobile aux abords des écoles : le développement de la pratique du vélo peut avoir un impact réel...

Recul du trait de côte : l’AMF et l’ANEL saisissent le Conseil d’État

Communiqué de presse de l'AMF et de l'ANEL du 19 mai 2022 Le 6 avril dernier, le Gouvernement a adopté l’ordonnance relative à l’« aménagement durable des territoires littoraux exposés au recul du trait de côte » prévue par l’article 248 de la loi Climat et Résilience...

Zéro Artificialisation Nette : une consultation du Sénat

Le Sénat propose aux élus de tous les niveaux de collectivités de partager leur regard sur la mise en œuvre de l'objectif "Zéro Artificialisation Nette" (ZAN) via sa plateforme de consultation en ligne, afin, notamment, d’identifier et de résoudre les difficultés...