L
L

Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) : la campagne 2024 est lancée !

Suite à la suppression en 2018 des subventions octroyées par les parlementaires aux associations, dites « réserve parlementaire », le Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) a vu ses missions élargies au soutiens aux  associations. La campagne 2024 est ouverte et se clôturera le 26 février prochain. En 2023, près de 500 associations du Pas-de-Calais ont sollicité ce fonds et 488, dont 89% de petite taille, tout domaine d’activité confondu, se sont vues attribuées une subvention entre 400€ et 3400€.

Qui est éligible ?

Sont éligibles les associations régies par la loi du 1er juillet 1901, déclarées au répertoire national des associations (RNA), à jour de leurs déclarations à l’INSEE et ayant leur siège dans le département du Pas-de-Calais (ou une action se réalisant tout ou partie sur le département du Pas-de-Calais).

Les établissements secondaires d’une association nationale, domiciliés dans le Pas-de-Calais et disposant d’un numéro de SIRET propre, d’un compte bancaire séparé et d’une délégation de pouvoir de l’association nationale sont également concernés, de même que les fédérations et associations d’envergure interdépartementale ou régionale.

Les associations ayant bénéficié du fonds l’an passé ne seront pas prioritaires et les petites associations (définies comme non employeur ou employant deux salariés au plus) sont une cible privilégiée.

Toute association sollicitant l’octroi d’une subvention par le FDVA devra s’engager, par la souscription d’un contrat d’engagement républicain, à respecter les principes de liberté, d’égalité, de fraternité et de dignité de la personne humaine, à ne pas remettre en cause la caractère laïque de la république et à s’abstenir de toute action portant atteinte à l’ordre public. A titre d’exemple, ne sont pas éligibles : les collectivités, les associations défendant un secteur professionnel, les associations défendant les intérêts particuliers d’un public adhérent, les associations cultuelles, para-administratives (CCAS, Missions locales, …) ou le financement de partis politique.

Quelles dépenses peuvent être financées ?

Deux types de demandes ont vocation à être soutenues : le « financement global de l’activité d’une association » et la « mise en œuvre de nouveaux projets ou activités ». Une association ne peut solliciter un financement que pour un seul de ces axes et les demandes soutenues pour le même objet par un autre service de l’État (Agence Nationale du Sport, Agence Nationale de la Cohésion des Territoires, …) ne sont pas éligibles.

L’objectif du premier axe « financement global de l’activité d’une association » et d’aider au développement, à la pérennisation et à la structuration de l’association, hors investissement/amortissement et fonctionnement courant.

Le deuxième axe « actions innovantes » vise à soutenir un projet spécifique réaliste en cohérence avec l’objet de l’association. Il concerne les projets débutant en 2024 et se déroulant sur une période de 12 à 18 mois. Il ne peut être présenté qu’un seul projet par an et chaque projet ne pourra être financé qu’une seule fois.

Dans un cas comme dans l’autre, une attention particulière sera portée aux associations qui initient des projets en lien avec la transition écologique et solidaire, favorisant la mixité sociale et incluant des personnes en situation de fragilité, concourant au dynamisme de la vie locale, démontrant une capacité à mobiliser et rassembler une participation citoyenne significative ou impliquant des bénévoles autour d’actions citoyennes et notamment les jeunes.

Pour quel montant ?

Pour les demandes s’inscrivant dans l’axe 1, les subventions allouées peuvent être comprises entre 1000€ et 3000€. Toute demande d’un montant supérieur devra être expressément justifiée et ne pourra dépasser 5 000€.

Concernant l’axe 2, les subventions allouées sont comprises entre 1 000€ et 5 000€.

Dans les deux axes, pour les associations de moins d’un an, le soutien maximum sera plafonné à 2 000€.

Dans le cas d’une demande déposée par une fédération ou une association d’envergure interdépartementale ou régionale, les subventions allouées peuvent aller de 2 000€ à 10 000€ et sont plafonnées à 3 000€ si celle-ci à moins d’un an.

À noter : le total des aides publiques (comprenant la demande de subvention) ne pourra pas excéder 80% du coût total de l’action.

Comment déposer une demande ?

Le dossier de demande de subvention devra être déposé avant le 26 février 2024 sur le « Compte asso », qui permet à toute association d’effectuer de nombreuses démarches administratives.

À noter : pour créer son compte, l’association doit impérativement être immatriculée au répertoire SIREN de l’INSEE.

Une fois connectées, elles pourront déposer leur demande de subvention.

Pour toute question, les associations peuvent se rapprocher des Points d’Information à la vie associative dont la liste est consultable ici ou contacter le Service Départemental à la Jeunesse, à l’Engagement et aux Sports (SDJES) par mail : sdjes62.ddva@ac-lille.fr

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Carte scolaire : l’AMF62 appelle à une nouvelle méthode de travail basée sur la pluriannualité

Frédéric LETURQUE, Président de l’Association des Maires et des Présidents d’Intercommunalité du Pas-de-Calais, et Françoise ROSSIGNOL, Secrétaire Générale, ont adressé ce jour un courrier à Nicole BELLOUBET, Ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse, afin...

Enquête flash : état des lieux de l’assurabilité des communes du Pas-de-Calais

En première ligne face aux aléas climatiques et aux risques sociaux, les collectivités territoriales rencontrent de plus en plus de difficultés à trouver une assurance en fonction des risques auxquels elles font face. Nos rencontres et échanges réguliers avec vous...

Inondations : 10 millions supplémentaires pour la reconstruction, des avancées sur la prise en charge des relogements longue durée

Après une série d'annonces lors de sa première visite en tant que Premier Ministre, le 9 janvier dernier, précisées ensuite par Christophe Béchu le 23 janvier, Gabriel Attal a profité d'une nouvelle visite ce jeudi 8 février dans l'audomarois pour faire de nouvelles...

Nouvelle carte de la politique de la Ville : 64 QPV dans le Pas-de-Calais

Depuis le 1er janvier, la nouvelle géographie prioritaire de la ville concerne 1362 quartiers (+ 111 QPV) en métropole, dont 64 dans le Pas-de-Calais. Tenant mieux compte de l'évolution des réalités socio-économiques, elle résulte aussi d’une concertation plus...

Présentation du projet de carte scolaire 2024 : temps d’échanges avec le DASEN, samedi 10 février

Ce samedi 10 février, l'AMF62 reçoit Jean-Roger Ribaud, Directeur Académique des Services de l'Education Nationale, pour un temps d'échanges en visioconférence autour du projet de carte scolaire 2024. Pour recevoir le lien de connexion, nous vous invitons à vous...

Revalorisation de l’indice brut terminal : les conséquences sur les indemnités de fonction des élus municipaux

Depuis le 1er janvier 2024, l’indice brut terminal de la fonction publique (indice 1027) servant de base au calcul des indemnités de fonction a été revalorisé (augmentation de 5 points soit 0,6%). Entre autres conséquences, cette revalorisation peut, dans certains cas...

Lutte contre l’habitat dégradé : le Sénat vous consulte !

Afin d'enrichir le projet de loi visant à accélérer et simplifier les procédures de lutte contre l'habitat dégradé qui sera étudié prochainement, le Sénat lance une consultation auprès des élus locaux. Celle-ci est accessible en ligne sur la plateforme de...

2024 : les grandes dates à retenir

Transfert des digues, renouvellement des PPMS dans les écoles, ZAN, ... 2024 sera jalonnée de nombreuses échéances clés pour les communes et intercommunalités. L'AMF62 vous propose une infographie (non-exhaustive) de ces dernières, à télécharger pour être au fait de...

Fonds d’urgence, rachat des habitations, curage… : le point sur les dernières annonces de Christophe Béchu

Mardi 23 janvier en Préfecture du Pas-de-Calais, avait lieu l'installation par Christophe Béchu, Ministre de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires, l'installation du Comité ministériel de suivi de la situation des sinistrés des inondations du...

Inondations : l’AMF62 poursuit son tour des territoires touchés

Le 17 janvier dernier, Frédéric Leturque, Président de l'AMF62, s'est rendu dans le Calaisis, à la rencontre des élus des communes sinistrées. La première partie de la journée était consacrée à la rencontre des élus de la Communauté de Communes de la Région...

Agenda

Navigation par consultations

Navigation de vues Évènement

Aujourd'hui