L
L

Volontariat Territorial en Administration (VTA) : 4,5 millions d’euros pour pérenniser le dispositif

Porté par l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), le Volontariat Territorial en Administration (VTA) vise à renforcer l’ingénierie dans les territoires ruraux (principalement les établissements publics de coopération intercommunales – EPCI – ou les communes). Sur le modèle du Volontariat Territorial en Entreprise (VTE), il offre l’opportunité à de jeunes diplômés âgés de 18 à 30 ans, d’un niveau Bac+2 minimum, d’effectuer une mission au service du développement des territoires ruraux.  Lancé en 2021 dans le cadre de l’Agenda Rural et doté d’une première enveloppe de 8 millions d’euros, il a permis de recruter environ 550 jeunes et se voit aujourd’hui pérennisé avec une nouvelle enveloppe de 4,5 millions d’euros devant permettre d’en recruter 220 supplémentaires.

Le VTA : pour quelles collectivités ?

Sont visées par le dispositif les communes rurales (sur la base de la nouvelle définition établie par l’INSEE à partir des grilles de densité, c’est-à-dire les territoires peu denses ou très peu denses). Les syndicats mixtes dont le siège social est situé dans un EPCI rural sont également éligibles. Les postes pourront également êtres portés par des communes de moins de 20 000 habitants de densité intermédiaire dès lors que la mission s’exerce au bénéfice de zones rurales.

Le VTA : pour quel contrat et quelles missions ?

Le contrat du VTA prendra la forme d’un contrat à durée déterminée, entre 12 à 18 mois, de type contrat de projet, tel que défini à l’article 3-II de la loi n°84-53 modifiée du 26 janvier 1984 portant dépositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, et représentant au moins 75% d’un temps plein.

La mission confiée au volontaire consiste en un apport en ingénierie pour, par exemple, la réalisation d’un plan stratégique d’investissement pluriannuel, la consolidation d’un projet de territoire (notamment dans le cadre de la mise en œuvre des contrats de relance et de transition écologique), le soutien au déploiement des programmes de l’ANCT (petites villes de demain, inclusion numérique, agenda rural), la préparation des dossiers de demande de subvention auprès de différents financeurs (État, Union Européenne, collectivités territoriales, etc.) ou le montage de projets en général.

Une aide de 15 000 euros par VTA pour la collectivité employeuse

L’État accompagnera le recrutement d’un VTA par le versement d’une aide forfaitaire à la collectivité employeuse de 15 000 euros par VTA (quelle que soit la durée de la mission, entre 12 et 18 mois). La rémunération est laissée à la discrétion de l’employeur mais ne peut pas être inférieure au minimum légal.

Une nouvelle aide de 5 000€ pour aider à l’installation des VTA

Pour 2023, une aide supplémentaire fait son apparition afin d’aider les jeunes intéressés par le VTA à financer les dépenses d’installation sur le territoire. Concrètement, ces 5 000€ serviront à couvrir des frais tels que la caution de location, l’achat de mobilier, les frais de déplacements du territoire d’origine vers le lieu du VTA, etc.

Comment recruter un VTA ?

Les offres de poste proposée par les collectivités territoriales seront déposées par l’ANCT sur une plateforme accessible à l’adresse https://vta.anct.gouv.fr à compter de fin mars, pour une première vague de financement ouverte d’avril à juillet. Les offres seront alors visibles par les candidats qui pourront postuler auprès de la collectivité territoriale par cette plateforme. Une fois le candidat sélectionné par la collectivité territoriale, cette dernière devra adresser une demande de subvention à la Préfecture du Pas-de-Calais.

Les collectivités territoriales intéressées par le présent dispositif sont invitées à envoyer leurs propositions de fiches de poste à la Préfecture (pref-monprojet@pas-de-calais.gouv.fr), ainsi qu’à l’ANCT (vta@anct.gouv.fr) pour validation et publication sur la plateforme nationale.

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Enquête flash : état des lieux de l’assurabilité des communes du Pas-de-Calais

En première ligne face aux aléas climatiques et aux risques sociaux, les collectivités territoriales rencontrent de plus en plus de difficultés à trouver une assurance en fonction des risques auxquels elles font face. Nos rencontres et échanges réguliers avec vous...

Inondations : 10 millions supplémentaires pour la reconstruction, des avancées sur la prise en charge des relogements longue durée

Après une série d'annonces lors de sa première visite en tant que Premier Ministre, le 9 janvier dernier, précisées ensuite par Christophe Béchu le 23 janvier, Gabriel Attal a profité d'une nouvelle visite ce jeudi 8 février dans l'audomarois pour faire de nouvelles...

Nouvelle carte de la politique de la Ville : 64 QPV dans le Pas-de-Calais

Depuis le 1er janvier, la nouvelle géographie prioritaire de la ville concerne 1362 quartiers (+ 111 QPV) en métropole, dont 64 dans le Pas-de-Calais. Tenant mieux compte de l'évolution des réalités socio-économiques, elle résulte aussi d’une concertation plus...

Présentation du projet de carte scolaire 2024 : temps d’échanges avec le DASEN, samedi 10 février

Ce samedi 10 février, l'AMF62 reçoit Jean-Roger Ribaud, Directeur Académique des Services de l'Education Nationale, pour un temps d'échanges en visioconférence autour du projet de carte scolaire 2024. Pour recevoir le lien de connexion, nous vous invitons à vous...

Revalorisation de l’indice brut terminal : les conséquences sur les indemnités de fonction des élus municipaux

Depuis le 1er janvier 2024, l’indice brut terminal de la fonction publique (indice 1027) servant de base au calcul des indemnités de fonction a été revalorisé (augmentation de 5 points soit 0,6%). Entre autres conséquences, cette revalorisation peut, dans certains cas...

Lutte contre l’habitat dégradé : le Sénat vous consulte !

Afin d'enrichir le projet de loi visant à accélérer et simplifier les procédures de lutte contre l'habitat dégradé qui sera étudié prochainement, le Sénat lance une consultation auprès des élus locaux. Celle-ci est accessible en ligne sur la plateforme de...

2024 : les grandes dates à retenir

Transfert des digues, renouvellement des PPMS dans les écoles, ZAN, ... 2024 sera jalonnée de nombreuses échéances clés pour les communes et intercommunalités. L'AMF62 vous propose une infographie (non-exhaustive) de ces dernières, à télécharger pour être au fait de...

Fonds d’urgence, rachat des habitations, curage… : le point sur les dernières annonces de Christophe Béchu

Mardi 23 janvier en Préfecture du Pas-de-Calais, avait lieu l'installation par Christophe Béchu, Ministre de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires, l'installation du Comité ministériel de suivi de la situation des sinistrés des inondations du...

Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) : la campagne 2024 est lancée !

Suite à la suppression en 2018 des subventions octroyées par les parlementaires aux associations, dites « réserve parlementaire », le Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) a vu ses missions élargies au soutiens aux  associations. La campagne 2024...

Inondations : l’AMF62 poursuit son tour des territoires touchés

Le 17 janvier dernier, Frédéric Leturque, Président de l'AMF62, s'est rendu dans le Calaisis, à la rencontre des élus des communes sinistrées. La première partie de la journée était consacrée à la rencontre des élus de la Communauté de Communes de la Région...

Agenda

Navigation par consultations

Navigation de vues Évènement

Aujourd'hui