A l’initiative de Natacha BOUCHART, Maire de Calais et Présidente de Grand Calais Terres & Mers, l’Association des Maires et Présidents d’intercommunalité du Pas-de-Calais (AMF62) a adressé un courrier au Président de la République, Emmanuel MACRON, pour dénoncer l’inégalité de traitement entre les territoires et réclamer davantage de doses de vaccins pour le département.

En effet, alors que la situation épidémiologique dans le département du Pas-de-Calais reste l’une des plus préoccupantes du territoire national, seuls 4% de la population ont reçu les deux injections et les quantités de doses prévues demeurent très insuffisantes au regard de la démographie départementale (près d’un million et demi d’habitants). Pour la dernière semaine d’avril, c’est même une baisse drastique des dotations qui a été annoncée avec un passage à 20 976 doses, contre 38 801 cette semaine.

A l’échelle régionale, avec un stock de vaccins de 2,5 jours, les Hauts-de-France se positionnent à la 9ème place sur 13 régions métropolitaines, à contre-courant d’une démographie qui en fait la 4ème région la plus peuplée.

Les Maires et Présidents d’intercommunalité du Pas-de-Calais déplorent ce traitement inéquitable qui ne prend en compte ni la démographie ni les indicateurs socio-économiques dégradés de notre département.

Alors que la vaccination apparait comme la seule solution pour lutter efficacement contre le virus, l’AMF62 demande donc qu’une part significative des stocks constitués pour d’autres régions soit redirigée vers les Hauts-de-France et réclame une accélération rapide et massive de la vaccination dans l’ensemble du Pas-de-Calais.

L’intégralité de la lettre ouverte ICI.