L
L

Présidentielle 2022 : le protocole pour l’organisation des réunions électorales publié

Le gouvernement a publié le 11 février dernier le protocole propre à l’organisation et à la tenue des réunions électorales. Voici donc les règles qu’il convient d’ores et déjà de connaître, quand bien même la campagne présidentielle démarrera officiellement le 28 mars 2022.

Les conditions pour mettre une salle municipale à disposition d’un candidat

Tout d’abord, il est nécessaire de rappeler que l’article L.2144-3 du Code général des collectivités territoriales permet aux communes qui le souhaitent de mettre à disposition « des associations ou des partis politiques qui en font la demande » des locaux communaux. Mais ceci ne représente en rien une obligation et les communes sont donc libres de refuser. Plus précisément, c’est le maire (et non le conseil municipal) qui détermine les conditions dans lesquelles ces locaux peuvent être utilisés.

Si le maire accède à la demande d’un candidat, il doit toutefois garder à l’esprit que cette mise à disposition doit s’effectuer en garantissant l’égalité de traitement entre les candidats. Autrement dit, une commune peut choisir de mettre une salle à disposition d’un candidat à titre gratuit, mais à condition que cette possibilité soit proposée à tous les candidats. A l’inverse, la commune peut librement décider de facturer la location d’une salle à un candidat, à condition là aussi que cette tarification soit appliquée à l’ensemble des candidats à la présidentielle. Dans ce cas, une délibération du conseil municipal sera cette fois nécessaire pour fixer les tarifs propres à cette location.

Le protocole détaille la liste des endroits autorisés à accueillir ces réunions électorales : il s’agit des ERP de type PA (plein air), X (établissement sportif couvert type gymnase ou stade couvert), L (salle de spectacle, de réunion ou polyvalente), CTS (chapiteaux) et T (salle d’exposition ou assimilé).

Rappel des règles sanitaires à respecter

Le passe sanitaire n’est toujours pas exigé pour l’accès aux réunions électorales. Comme le précise le protocole publié par le gouvernement, « l’accès à une réunion électorale n’est ni soumis à la présentation d’un passe sanitaire, ni à la présentation d’un passe vaccinal. »  Il en est de même concernant les jauges : celles-ci ne s’appliquent pas pour les réunions électorales, événements bénéficiant d’après le protocole d’une « protection constitutionnelle spécifique. »

Les gestes barrières et les règles de distanciation physique doivent toutefois être appliquées de manière rigoureuse : port du masque (même si la réunion est organisée en plein air), lavage des mains, distanciation physique dans la mesure du possible d’un mètre (voire de deux mètres lorsqu’une personne enlève son masque pour prendre la parole) et aération des locaux.

Le respect de ces impératifs sanitaires doit être assuré par le gestionnaire de l’ERP concerné, c’est-à-dire le maire s’il s’agit d’une salle municipale. Ce dernier doit par exemple mettre à disposition du gel hydro-alcoolique à l’entrée de la salle municipale et y afficher un rappel des gestes barrières qu’il convient de respecter.

Depuis le 16 février 2022, les personnes présentes aux meetings politiques n’ont par ailleurs plus besoin de rester assises. Autre nouveauté depuis le 16 février, la consommation de nourriture et de boisson est également autorisée au sein de ces ERP pendant toute la durée du meeting politique.

Côté candidat, on note l’obligatoire de désigner un « référent Covid », chargé de « la mise en œuvre des protocoles sanitaires et de la gestion des procédures de prise en charge des cas et contacts à risque, qui puisse être un interlocuteur privilégié en cas de contrôle ou d’investigation sanitaire par l’autorité sanitaire ». À l’issue de la réunion, ce référent sera chargé d’envoyer au candidat un rapport sur la mise en œuvre des mesures sanitaires lors de la réunion, rapport pouvant être exigé lors d’un contrôle sanitaire (si jamais des contaminations devaient être répertoriées après coup).

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Accueil du jeune enfant pour les intercommunalités compétentes : de nouvelles obligations au 1er janvier 2025

A partir du 1er janvier 2025, les intercommunalités compétentes en matière d’accueil des jeunes enfants, au titre de l’action sociale d’intérêt communautaire ou d’une compétence facultative auront de nouvelles obligations. En effet, la loi du 18 décembre 2023 pour le...

Journée Nationale de la Citoyenneté et de la Fraternité : agir ensemble pour consolider des liens

Le 25 mai 2024 aura lieu la Journée nationale de la citoyenneté et de la fraternité. Cette journée a pour objectif de consolider les liens entre les générations, les cultures et les habitants des collectivités. Créée il y a 2 ans, cette journée réunit les élus...

Le Programme de Reconquête du commerce rural

Depuis le 1er mars 2023, un dispositif de soutien de projets à l'installation de commerce dans des communes qui en sont dépourvues ou ne répondant plus aux besoins fondamentaux de la population a été mis en place. En effet, d'après les données de l'Insee, en 2021,...

Territoires inondés : l’AMF62 poursuit ses visites

Frédéric Leturque, Président de l’AMF62 s'est rendu le 7 mai dernier dans la Communauté de Communes de la Terre des Deux Caps et dans la Communauté de Communes des 7 Vallées pour rencontrer et échanger avec les élus des territoires inondés. Dans un premier temps,...

Drive to Zero : le salon réunissant les acteurs du déploiement de la mobilité décarbonée le 28 et 29 mai 2024 !

Le week-end du 28 et 29 mai 2024 aura lieu le salon "Drive to Zero" à l'Hippodrome de Longchamp à Paris. Cet événement est un première mise en relation entre les acteurs publiques et les entreprises pouvant répondre aux enjeux du déploiement de la mobilité décarbonée....

Aide publique au développement : les collectivités ont encore un mois pour déclarer les montant alloués

Déclarer les actions, en faveur de l'Aide Publique au Développement, auprès de la Commission nationale de la coopération décentralisée est une obligation légale. La plateforme e-APD permet aux collectivités de déclarer en ligne les montants qu'elles ont versé en 2023....

Élections européennes 2024 : ce qu’il faut savoir

Le 9 juin prochain, les élections européennes auront lieu. Ce scrutin permettra d'élire les 81 députés français sur les 720 que compte le Parlement européen. Voici quelques éléments à retenir. L'élection Elle aura lieu le 9 juin 2024, en métropole, de 8 heures à 18...

Déclaration des revenus 2023 : élus locaux, comment déclarer vos indemnités de fonction ?

Au même titre que n’importe quel revenu, les indemnités de fonction perçues par les élus locaux doivent être déclarées. La campagne de déclaration des revenus 2023 se clôturera, dans le Pas-de-Calais, le 6 juin 2024. Dans une note, l’AMF revient sur les précautions à...

Tout savoir sur la procuration pour les élections européennes

En juin prochain, les élections européennes auront lieu, le scrutin sera marqué par une nouveauté : la demande de procuration entièrement dématérialisée. Désormais, 3 possibilités s'offrent aux électeurs pour faire une demande de procuration. Le formulaire Pour ce...

Stage à l’AMF62 « Changement Climatique : vivre avec le risque inondation dans le Pas-de-Calais : prévenir et s’adapter »

L’Association des Maires et des Présidents d’Intercommunalité du Pas-de-Calais (AMF62) accueille, en stage, Antoine MENUGE étudiant en Master 2 Gestion, des territoires et développement local – Développement des Territoires, Aménagement et Environnement à l’Université...

Agenda

Navigation par consultations

Navigation de vues Évènement

Aujourd'hui