L
L

Recul du trait de côte : l’AMF et l’ANEL saisissent le Conseil d’État

Communiqué de presse de l’AMF et de l’ANEL du 19 mai 2022

Le 6 avril dernier, le Gouvernement a adopté l’ordonnance relative à l’« aménagement durable des territoires littoraux exposés au recul du trait de côte » prévue par l’article 248 de la loi Climat et Résilience du 22 août 2021.

Elle s’applique à ce jour aux 126 communes de métropole et d’outremer listées dans le décret du 29 avril 2022, consultées à la hâte et sans véritable information sur le diagnostic de leur exposition à l’érosion littorale, ni sur les servitudes d’inconstructibilité auxquelles elles seront soumises, ni sur le financement futur des mesures.

L’ANEL et l’AMF regrettent qu’un texte d’une telle importance ait été adopté dans l’urgence, sans consultation du Conseil national de la mer et des littoraux (CNML), sans véritable concertation avec le grand public ni les élus, et contre l’avis défavorable du Conseil national d’évaluation des normes (CNEN).

Les communes littorales attendent depuis longtemps les outils et ressources nécessaires à leur adaptation à l’érosion côtière afin d’éviter les situations juridiques et humaines inextricables révélées par le cas emblématique de l’immeuble Le Signal à SoulacsurMer.

Les nouveaux outils que propose l’ordonnance ne répondent pas à cette attente, ni du point de vue de la sécurité juridique, ni sur celui de la garantie des ressources :

  • Le choix d’un passage par voie d’ordonnance n’a évidemment pas permis d’éclairer ces dispositions par le débat parlementaire et, in fine, l’ordonnance s’écarte du cadre voté dans la loi Climat et Résilience, notamment dans l’absence de prise en compte des ouvrages de protection ou encore l’omission des mesures d’accompagnement en cas d’expropriation.
  • L’ordonnance crée une rupture d’égalité entre les citoyens au regard de leurs droits de propriété en instaurant des modalités distinctes d’évaluation des biens selon les situations administratives et non pas selon la réalité des faits et risques auxquels ils sont exposés.
  • Enfin, l’ordonnance opère un transfert de charges masqué de l’État vers les communes, sans les ressources financières dédiées, alors que l’impact financier de l’érosion du littoral est estimé à plusieurs dizaines de milliards d’euros.

Aussi, l’AMF et l’ANEL se sont résolues à saisir le Conseil d’État pour l’interroger sur le bienfondé de ce texte et afin de garantir la sécurité juridique de l’ensemble de ce dispositif et d’accompagner l’action des maires.

Il s’agit de limiter les futurs contentieux ainsi que de préciser les nombreuses zones d’ombre qui pèsent sur un texte qui conditionnera l’action des collectivités et des différents opérateurs intervenant en matière d’aménagement des littoraux. Autant de questions qui méritent clarification aujourd’hui pour éviter, demain, de bloquer l’adaptation des territoires littoraux exposés à l’érosion et de grever l’action des collectivités et ainsi permettre l’accompagnement nécessaire des habitants (propriétaires ou locataires) et des activités économiques et de service public.

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Élections législatives : déjà plusieurs dérogations aux règles habituelles d’organisation du scrutin

Un premier texte officiel a été publié hier et donne de premières indications, en attendant une circulaire plus précise du ministère de l'Intérieur. Le décret de convocation des électeurs paru hier dans la journée répond à un certain nombre de questions. Au lieu de...

Retour sur le temps d’échange du samedi 18 mai avec la Banque des Territoires

A l’occasion d’une visioconférence organisée par l’AMF62 le 18 mai dernier, Sandrine Bonnot, Directrice Territoriale Pas-de-Calais de la Banque des Territoires a présenté la Banque des Territoires et différentes offres. La Banque des Territoires rassemble au sein...

Mon Suivi Social, le logiciel de suivi des bénéficiaires pour CCAS et collectivités

L’outil Mon Suivi Social, développé par l'Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT), vise à faciliter le quotidien des CCAS et collectivités qui ne disposent pas de logiciel métier (suivi des accompagnements, sécurisation, statistiques). Gratuit et simple...

Soutien à l’investissement local : les modalités d’attribution pour 2024

Le gouvernement a publié l’instruction qui précise les nouvelles règles de répartition et d’attribution des dotations et fonds de soutien à l'investissement en faveur des territoires pour l’année en cours.  Ces nouvelles règles de répartitions et d'attributions...

Programme Européen : Lait et Fruits à l’école

Le programme européen "Lait et Fruits à l'école" est proposé par France AgriMer. Il s'agit d'une aide financière européenne allouée aux établissements scolaires pour favoriser les approvisionnements en fruits, légumes et laitages bruts de qualité. Les cantines en...

Fête de la musique 2024 : l’ensemble des conditions exceptionnelles de gratuité

La 43ème édition de la Fête de la Musique se déroulera le vendredi 21 juin prochain. A cette occasion, la Sacem rappelle les conditions pour recevoir une autorisation gratuite de musique pour les concerts organisés dans le cadre de la Fête de la Musique uniquement....

CommuniCity : L’outil de gestion des communications citoyennes des collectivités

La communication citoyenne peut-être difficile à mettre en place, les canaux de diffusion sont multiples et les citoyens n'ont pas tous la même utilisation des réseaux sociaux. C'est pourquoi l'AMF62 s'associe à Citopia pour vous présenter un nouvel outil de...

Dès la rentrée prochaine, l’État paiera à nouveau les AESH pendant la pause méridienne

Dès la rentrée prochaine, les communes n'auront plus à rémunérer les AESH accompagnant les enfants en situation de handicap durant la pause méridienne. En effet, la loi officialisant la prise en charge des AESH par l'État pendant la pause méridienne a été publiée le...

Habitants du bassin versant de l’Aa, une étude lancée sur le nouveau système d’alerte danger

Dans le cadre d'un projet de recherche mené par les Universités de Lille et d'Avignon, une enquête en ligne a été mise en place pour interroger les habitants du bassin-versant de l’Aa vis-à-vis de l’utilisation du système FR-Alert pendant les inondations de novembre...

6e édition de la Fête de la Mer et des Littoraux du 7 juin au 7 juillet 2024

La 6e édition de la Fête de la Mer et des Littoraux aura lieu du 7 juin au 7 juillet 2024. Cette journée a pour but de sensibiliser les citoyens autour de plusieurs thématiques comme la protection de la mer et des espaces côtiers, la surveillance et le sauvetage en...

Agenda

Navigation par consultations

Navigation de vues Évènement

Aujourd'hui