L
L

Service National Universel : accueillez un jeune en mission d’intérêt général

Le Service national universel (SNU) s’adresse à tous les jeunes Français âgés de 15 à 17 ans qui souhaitent s’investir dans une société de l’engagement, bâtie autour de la cohésion nationale. Il se compose d’un séjour de cohésion suivi d’une mission d’intérêt général qui peut être réalisée au sein d’une mairie ou d’une intercommunalité par exemple. Dans le Pas-de-Calais en 2021, 236 jeunes ont effectué leur SNU.

Le séjour de cohésion

Le séjour de cohésion de deux semaines poursuit 4 objectifs :

  • accroître la cohésion et la résilience de la Nation en développant une culture de l’engagement ;
  • garantir un brassage social et territorial de l’ensemble d’une classe d’âge ;
  • renforcer l’orientation et l’accompagnement des jeunes dans la construction de leur parcours personnel et professionnel ;
  • valoriser les territoires, leurs dynamiques et leur patrimoine culturel et naturel.

Un centre SNU accueille environ 200 volontaires et une trentaine de cadres et de tuteurs.

Le séjour est ponctué par la manifestation régulière des symboles de la République et de la Nation, au premier rang desquels le lever des couleurs et le chant de l’hymne national. Une cérémonie de clôture, présidée par les autorités locales est organisée en fin de séjour.

Les volontaires participent aux tâches quotidiennes liées aux repas, au nettoyage et à la gestion des déchets courants. Les services comprennent également, autant que possible, une participation à l’organisation des activités ou à la réception des intervenants.

Les activités partent de l’expérience des volontaires et sont largement ouvertes à la mise en situation. Si elles peuvent prendre des formes diverses, elles sont systématiquement, à l’exclusion des bilans individuels, collectives et participatives : activités physiques, visites sur sites, témoignages d’autres jeunes engagés, échanges avec des témoins et des experts, etc. Les activités sont construites sur des principes de pédagogie active et d’éducation non formelle, inspirés des organisations d’éducations populaire et du scoutisme.

Les activités du séjour de cohésion sont articulées autour de sept thématiques :

  • activités physiques, sportives et de cohésion ;
  • autonomie, connaissance des services publics et accès aux droits ;
  • citoyenneté et institutions nationales et européennes ;
  • culture et patrimoine ;
  • découverte de l’engagement ;
  • défense, sécurité et résilience nationales ;
  • développement durable et transition écologique.

La mission d’intérêt général (MIG)

Après le séjour de cohésion, chaque volontaire doit réaliser une mission d’intérêt général (MIG). La MIG constitue une étape déterminante du dispositif pour renforcer le suivi et l’accompagnement des jeunes. Sa préparation commence dès le séjour de cohésion, dont elle prolonge les apports pédagogiques et les dynamiques collectives.

Qui peut accueillir un volontaire en MIG ?

Les structures d’accueil pouvant proposer des missions d’intérêt général sont, pour partie, identiques aux organismes éligibles à l’accueil de volontaires en Service civique. Ainsi, peuvent proposer des missions :

• les associations loi 1901 proposant des missions au service de l’intérêt général sur les thématiques définies ;

• les personnes morales de droit public : les services de l’État, les collectivités territoriales, les établissements publics ;

• les établissements de santé privés d’intérêt collectif ;

•les services sociaux et médico-sociaux (ESSMS) publics et associatifs ;

• l’armée, les services de police, de gendarmerie et de sécurité civile ;

• les entreprises solidaires d’utilité sociale agréées.

Accueillir un volontaire SNU, c’est accompagner un public jeune à la découverte d’un environnement professionnel ou amateur et le valoriser dans son dossier Parcours Sup ou son CV, mais aussi bénéficier d’un renfort bénévole au service d’une équipe et des publics et participer au développement d’un vivier de futurs bénévoles, volontaires, réservistes, et citoyens de demain.

Durée et modalités

D’une durée de deux semaines, la MIG est réalisée dans le département du volontaire, près de chez lui. Elle constitue une étape déterminante du dispositif pour renforcer le suivi et l’accompagnement des jeune et vise à développer la culture de l’engagement dans son environnement, permettre la découverte de secteurs côtoyés pendant le séjour ainsi qu’à renforcer l’autonomie des jeunes. Comme pour le séjour de cohésion, des adaptations pourront être mises en place pour les volontaires en situation de handicap.

Chaque mission doit correspondre à un engagement minimum de 84 heures réparties au cours de l’année suivant le séjour de cohésion. Elle doit s’inscrire dans une des neuf thématiques suivantes : défense et mémoire ; sécurité ; solidarité ; santé ; éducation ; culture ; sport ; environnement et développement durable ; citoyenneté.

Comment accueillir un jeune en mission d’intérêt général dans votre commune ou intercommunalité ?

 

Il suffit de créer une mission sur la plateforme dédiée : http://admin.snu.gouv.fr/. La MIG, une fois validée par les équipes organisatrices du SNU dans le Pas-de-Calais, sera publiée et proposée aux volontaires dans leur espace personnel.

Contact SNU dans le Pas-de-Calais : Séverine KICIEN, sdjes.snu62@ac-lille.fr / 03 59 71 13 14

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Les maires alertent sur l’urgence d’agir face aux fermetures de services hospitaliers

Réunis au sein de la commission Santé de l’AMF le 22 juin dernier, les maires ont alerté sur les fermetures totales ou partielles des services hospitaliers, en particulier ceux des urgences, qui se multiplient sur l’ensemble du territoire national (120 au niveau...

FCTVA : le webinaire de l’AMF accessible en replay

[Réservé aux adhérents] | Jeudi 23 juin dernier, l’AMF a organisé un webinaire consacré à l’ensemble des mécanismes du Fonds de Compensation pour la Taxe sur  la Valeur Ajoutée (FCTVA). Retrouvez ici la rediffusion du webinaire ainsi que tous les documents projetés à...

ZAN : l’AMF saisit le Conseil d’État

Le Bureau de l’AMF, réuni le 22 juin dernier, a décidé à l’unanimité, de déposer un recours devant le Conseil d’Etat sur les deux décrets adoptés le 29 avril, l’un relatif « aux objectifs et aux règles générales en matière de gestion économe de l'espace et de lutte...

Ukraine : l’AMF appelle à la mobilisation pour reconstruire Irpin

Sollicité par le maire d'Irpin, Oleksandr MARKOUCHINE, Davis LISNARD, Président de l'AMF, a répondu positivement à sa demande d'aider à la reconstruction de la ville. Aussi une déclaration d'intention entre la ville d'Irpin et l'AMF a été signée en ce sens le 28 juin...

Guerre en Ukraine : le partenariat entre l’AMF et la Protection Civile se poursuit

Après la grande opération de collecte de dons qui s'est déroulée en mars et avait rencontré un franc succès, notamment dans le Pas-de-Calais grâce à la mobilisation de nombreuses communes, le partenariat entre l'AMF et la Protection Civile en faveur du peuple...

À partir du 1er juillet, les demandes de changement de nom « simplifiées » se feront directement en mairie

Une circulaire parue au Bulletin officiel du ministère de la Justice le 8 juin détaille les dispositions de la loi du 2 mars 2022 relative au choix du nom issu de la filiation. À partir du 1er juillet prochain, une personne aura le droit, une fois dans sa vie, de...

FPIC 2022 : les données bientôt en ligne

Les données concernant le FPIC (fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales) pour 2022 (versement et prélèvement) seront prochainement en ligne sur le site internet de la DGCL dédié aux dotations. Les intercommunalités recevront par la...

Génération vélo : un programme pour vous accompagner dans le déploiement du Savoir Rouler à Vélo

Réduction de la pollution et des émissions de gaz à effet de serre, meilleure santé physique, lutte contre la sédentarité des plus jeunes, diminution de la circulation automobile aux abords des écoles : le développement de la pratique du vélo peut avoir un impact réel...

Recul du trait de côte : l’AMF et l’ANEL saisissent le Conseil d’État

Communiqué de presse de l'AMF et de l'ANEL du 19 mai 2022 Le 6 avril dernier, le Gouvernement a adopté l’ordonnance relative à l’« aménagement durable des territoires littoraux exposés au recul du trait de côte » prévue par l’article 248 de la loi Climat et Résilience...

Zéro Artificialisation Nette : une consultation du Sénat

Le Sénat propose aux élus de tous les niveaux de collectivités de partager leur regard sur la mise en œuvre de l'objectif "Zéro Artificialisation Nette" (ZAN) via sa plateforme de consultation en ligne, afin, notamment, d’identifier et de résoudre les difficultés...