L
L

Violences urbaines : quelles aides pour les entreprises touchées ?

Selon les chambres de commerce et d’industrie, 2 500 commerces ont été vandalisés pendant les émeutes qui ont eu lieu en fin juin – début juillet 2023. Tous les commerces visés ont vu leur vitrine brisée, 88% ont été pillés et 82% incendiés. Une première estimation de CCI France évalue les dégâts entre 300 et 400 millions d’euros.  L’AMF a publié une note afin d’informer les élus locaux sur les mesures prises à différents niveaux et leur permettre d’aider et d’orienter les professionnels impactés sur leurs communes ou intercommunalités.

Cette note reprend les réponses de l’Etat et du secteur de la Banque et des assurances en soutien aux professionnels impactés et rapelle que les communes et intercommunalités peuvent également intervenir en complément des aides d’urgence versées par les régions ou dans le cadre de leur compétence politique locale du commerce et soutien aux activités commerciales d’intérêt communautaire.

A titre d’exemple, la Métropole Aix-Marseille-Provence a lancé, avec la Région Sud, un fonds Solidarité commerces pillés. La ville de Lyon participe à un fonds d’indemnisation mis en place par la Région à hauteur de 300.000 euros. La région Ile-de-France et le Hauts-de-France ont aussi expressément demandé aux communes et intercommunalités qui le souhaitent de participer au financement des aides d’urgences.

En effet, le II de l’article L1511-2 du Code général des collectivités territoriales (CGCT) précise que « lorsque la protection des intérêts économiques et sociaux de la population l’exige, le conseil régional peut accorder des aides à des entreprises en difficulté. Les modalités de versement des aides et les mesures qui en sont la contrepartie font l’objet d’une convention entre la région et l’entreprise. En cas de reprise de l’activité ou de retour à meilleure fortune, la convention peut prévoir le remboursement de tout ou partie des aides de la région. Les intercommunalités, les communes et leurs groupements peuvent participer au financement des aides dans le cadre d’une convention passée avec la région ».

Région Hauts-de-France : une aide exceptionnelle sous forme de prêt à taux 0 pour les entreprises de moins de 25 salariés

Dans ce cadre, la Région Hauts-de-France a déployé une mesure spécifique complémentaire aux dispositifs existants. La délibération n°2023.01588 du 6 juillet 2023 précise que « l’objectif de cette aide est d’apporter un soutien rapide et ponctuel à la trésorerie des entreprises, faisant l’objet d’une fermeture temporaire et/ou d’une dégradation de leur local et/ou de leur matériel, suite aux violences urbaines qui ont démarré le 27 juin 2023. Il s’agit particulièrement de permettre la reconstitution du stock dégradé, de réaliser les travaux de réfection à l’identique et de remplacer du matériel dégradé. »

Sont éligibles à ce dispositif, les entreprises de moins de 25 salariés réunissant les critères cumulatifs suivants :

  • Implantées en Région Hauts-de-France (siège social et/ou établissement secondaire) ;
  • Ayant subi des dommages matériels en raison des émeutes qui se sont déclarées depuis le 27 juin 2023 jusqu’au 31 août 2023 (ces dommages devront avoir fait l’objet d’un dépôt de plainte et d’une déclaration de sinistre auprès de leur compagnie d’assurance. Pour les entreprises qui n’auraient pas souscrit d’assurance pour couvrir les conséquences d’acte de vandalisme, elle devront transmettre un justificatif de leur assureur le confirmant) ;
  • Etant à jour de leurs obligations sociales et fiscales.

L’aide prendra la forme d’un prêt à taux 0 dont le montant pourra varier de 10 000€ à 50 000€ selon le préjudice financier estimé par l’entreprise.

La délibération précise également que ce soutien exceptionnel pourra être complété par des dispositifs régionaux existants mais mobilisables spécifiquement pour les entreprises concernées (accompagnement booster TPE, fonds de premier secours, aide à la mobilité – MOBI.) En outre, la Région autorisera les EPCI et les communes qui le souhaitent à accorder des aides spécifiques. Elle accordera également un report de deux trimestrialités aux entreprises victimes des émeutes urbaines qui auraient des prêts régionaux en cours dès lors qu’elles en feront la demande.

Les aides directes des communes

Le bloc communal peut par ailleur verser certaines aides directes en faveur du commerce. La compétence politique locale du commerce et soutien aux activités commerciales d’intérêt communautaire est en effet une compétence obligatoire des communautés de communes et des communautés d’agglomération. La définition de l’intérêt communautaire, au 2/3 des suffrages exprimés du conseil communautaire, va déterminer le contenu et l’exercice par l’intercommunalité ou les communes des actions relatives à la politique locale du commerce et soutien aux activités commerciales (voir les statuts de l’intercommunalité).

Sur la base de cette définition, l’intercommunalité ou la commune, le cas échéant, pourra, notamment, verser des subventions à des associations d’entreprises. La ville de Lyon a, par exemple, versé une aide exceptionnelle de 150 000 euros aux associations de commerçants et de 50 000 euros à la Chambre de commerce et d’industrie.

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Enquête flash : état des lieux de l’assurabilité des communes du Pas-de-Calais

En première ligne face aux aléas climatiques et aux risques sociaux, les collectivités territoriales rencontrent de plus en plus de difficultés à trouver une assurance en fonction des risques auxquels elles font face. Nos rencontres et échanges réguliers avec vous...

Inondations : 10 millions supplémentaires pour la reconstruction, des avancées sur la prise en charge des relogements longue durée

Après une série d'annonces lors de sa première visite en tant que Premier Ministre, le 9 janvier dernier, précisées ensuite par Christophe Béchu le 23 janvier, Gabriel Attal a profité d'une nouvelle visite ce jeudi 8 février dans l'audomarois pour faire de nouvelles...

Nouvelle carte de la politique de la Ville : 64 QPV dans le Pas-de-Calais

Depuis le 1er janvier, la nouvelle géographie prioritaire de la ville concerne 1362 quartiers (+ 111 QPV) en métropole, dont 64 dans le Pas-de-Calais. Tenant mieux compte de l'évolution des réalités socio-économiques, elle résulte aussi d’une concertation plus...

Présentation du projet de carte scolaire 2024 : temps d’échanges avec le DASEN, samedi 10 février

Ce samedi 10 février, l'AMF62 reçoit Jean-Roger Ribaud, Directeur Académique des Services de l'Education Nationale, pour un temps d'échanges en visioconférence autour du projet de carte scolaire 2024. Pour recevoir le lien de connexion, nous vous invitons à vous...

Revalorisation de l’indice brut terminal : les conséquences sur les indemnités de fonction des élus municipaux

Depuis le 1er janvier 2024, l’indice brut terminal de la fonction publique (indice 1027) servant de base au calcul des indemnités de fonction a été revalorisé (augmentation de 5 points soit 0,6%). Entre autres conséquences, cette revalorisation peut, dans certains cas...

Lutte contre l’habitat dégradé : le Sénat vous consulte !

Afin d'enrichir le projet de loi visant à accélérer et simplifier les procédures de lutte contre l'habitat dégradé qui sera étudié prochainement, le Sénat lance une consultation auprès des élus locaux. Celle-ci est accessible en ligne sur la plateforme de...

2024 : les grandes dates à retenir

Transfert des digues, renouvellement des PPMS dans les écoles, ZAN, ... 2024 sera jalonnée de nombreuses échéances clés pour les communes et intercommunalités. L'AMF62 vous propose une infographie (non-exhaustive) de ces dernières, à télécharger pour être au fait de...

Fonds d’urgence, rachat des habitations, curage… : le point sur les dernières annonces de Christophe Béchu

Mardi 23 janvier en Préfecture du Pas-de-Calais, avait lieu l'installation par Christophe Béchu, Ministre de la Transition Écologique et de la Cohésion des Territoires, l'installation du Comité ministériel de suivi de la situation des sinistrés des inondations du...

Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) : la campagne 2024 est lancée !

Suite à la suppression en 2018 des subventions octroyées par les parlementaires aux associations, dites « réserve parlementaire », le Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) a vu ses missions élargies au soutiens aux  associations. La campagne 2024...

Inondations : l’AMF62 poursuit son tour des territoires touchés

Le 17 janvier dernier, Frédéric Leturque, Président de l'AMF62, s'est rendu dans le Calaisis, à la rencontre des élus des communes sinistrées. La première partie de la journée était consacrée à la rencontre des élus de la Communauté de Communes de la Région...

Agenda

Navigation par consultations

Navigation de vues Évènement

Aujourd'hui