L
L

Publicité des actes des collectivités : de nouvelles modalités à partir du 1er juillet 2022

À partir du 1er juillet prochain, les règles de publicité des actes des collectivités territoriales évoluent. L’ordonnance n°2021-1310 et le décret n°2021-1311 du 7 octobre 2021 indique en effet que, dans les communes de plus de 3500 habitants, celle-ci se fera désormais exclusivement par voie électronique, tandis que les communes de moins de 3 500 habitants conservent le choix entre affichage, publication sur papier ou publication sous forme électronique. Rappelons que le respect des règles de publicité des actes est essentiel, dans la mesure où il conditionne leur entrée en vigueur.

Communes de plus de 3 500 habitants et EPCI à fiscalité propre : place à la dématérialisation des actes !

À partir du 1er juillet, les communes de plus de 3 500 habitant ainsi que les EPCI à fiscalité propre (mais aussi les départements et régions) ne devront plus publier leurs actes sous format papier mais uniquement sous forme électronique, via une publication sur leur site internet. Toute personne qui en fera la demande auprès de la collectivité pourra toutefois se voir remettre gratuitement les formats papiers, et ce afin d’assurer l’information des citoyens ne disposant pas d’internet ou ne maîtrisant pas les outils numériques.

Le décret précise par ailleurs que la mise à disposition des actes sous forme électronique doit se faire dans leur intégralité, sous un format non modifiable (en PDF par exemple) et dans des conditions propres à en assurer la conservation, à en garantir l’intégrité et à permettre le téléchargement. L’acte devra comporter la mention, en caractères lisibles, du prénom, du nom et de la qualité de son auteur ainsi que la date de mise en ligne de l’acte sur le site internet de la collectivité.

Communes de moins de 3 500 habitants : le choix entre l’affichage, la publication papier ou la publication électronique

Dans les communes de moins de 3 500 habitants (mais aussi les syndicats de communes et les syndicats mixtes fermés), les actes pourront soit être affichés, soit publiés sur papier, soit publiés sous forme électronique.

Les organes délibérants concernés sont invités à se prononcer par délibération sur le choix retenu avant le 1er juillet. Pour vous accompagner dans cette démarche, l’AMF a publié des modèles de délibération (relire notre article). En l’absence de délibération avant cette date, la publication sous forme électronique sera applicable mais ces modalités pourront être modifiées à tout moment par une nouvelle délibération.

Si l’organe délibérant opte pour la publication sous forme électronique, l’affichage des actes reste cependant autorisé en cas d’urgence.

Le cas particulier des documents d’urbanisme

L’article 7 de l’ordonnance concerne en particulier la publicité des documents d’urbanisme. Leurs nouvelles modalités entreront en vigueur plus tard, le 1er juillet 2023. À partir de cette date, les SCoT, PLU, PLUi ainsi que les délibérations qui les approuvent devront être publiées de façon dématérialisée sur le portail national de l’urbanisme pour être rendus exécutoires.

Toutefois, en cas de « difficultés techniques avérées », les communes et leurs groupements garderont la possibilité de publier leurs documents dans les conditions de droit commun. Elles devront alors prévenir l’autorité administrative compétente de l’État et procéder à la publication sur le portail national de l’urbanisme dans un délai de six mois à compter de la date à laquelle le document est devenu exécutoire.

Contenu et modalités de publication du procès-verbal de séance

L’article premier de l’ordonnance du 7 octobre 2021 fixe le contenu des procès-verbaux de séance des assemblées délibérantes et leurs modalités de publicité. Le procès-verbal de chaque séance, rédigé par le ou les secrétaire(s) de séance, est arrêté au commencement de la séance suivante et signé par le maire et le ou les secrétaire(s) de séance. Il contient :

  • la date et l’heure de la séance ;
  • le nom du président ;
  • les noms des membres du conseil municipal ou communautaire présents ou représentés ;
  • le nom du ou des secrétaire(s) de séance ;
  • le quorum ;
  • l’ordre du jour de la séance ;
  • les délibérations adoptées ;
  • les demandes de scrutin particulier ;
  • le résultat des scrutins précisant, s’il s’agit de scrutins publics, le nom des votants et le sens de leur vote ;
  • la teneur des discussions au cours de la séance.

Le procès-verbal est mis à disposition du public en format papier et publié sous forme électronique de manière permanente et gratuite sur le site internet de la commune ou de l’EPCI lorsqu’il existe dans la semaine qui suit la séance au cour de laquelle il a été arrêté.

Pour les EPCI, il devra également être transmis aux conseillers municipaux non-membres de l’organe délibérant dans un délai d’un mois suivant la séance au cours de laquelle il a été arrêté.

Fin de l’obligation d’affichage du compte-rendu

Il est par ailleurs mis fin à l’obligation, pour toute les communes, d’afficher le compte-rendu de la séance du conseil municipal en mairie et de le publier sur le site internet lorsqu’il existe sous un délai d’une semaine. A partir du 1er juillet prochain, cette obligation ne s’appliquera plus qu’à la liste des délibérations examinées par le conseil municipal.

Pour les EPCI, la liste des délibérations examinées par le conseil devra être transmise aux conseillers municipaux non-membres de l’organe délibérant dans un délai d’un mois suivant chaque séance.

Le recueil des actes administratifs (RAA) simplifié pour les communes de plus de 3 500 habitants

Les communes de plus de 3 500 habitants et EPCI à fiscalité propre avaient jusqu’alors l’obligation de publier leurs délibérations au recueil des actes administratifs (RAA). L’ordonnance du 7 octobre 2021 vient supprimer cette obligation.

Aller plus loin

La Direction Générale des Collectivité Territoriales a mis en ligne des fiches thématiques expliquant la réforme, à télécharger ici.

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Les maires alertent sur l’urgence d’agir face aux fermetures de services hospitaliers

Réunis au sein de la commission Santé de l’AMF le 22 juin dernier, les maires ont alerté sur les fermetures totales ou partielles des services hospitaliers, en particulier ceux des urgences, qui se multiplient sur l’ensemble du territoire national (120 au niveau...

FCTVA : le webinaire de l’AMF accessible en replay

[Réservé aux adhérents] | Jeudi 23 juin dernier, l’AMF a organisé un webinaire consacré à l’ensemble des mécanismes du Fonds de Compensation pour la Taxe sur  la Valeur Ajoutée (FCTVA). Retrouvez ici la rediffusion du webinaire ainsi que tous les documents projetés à...

ZAN : l’AMF saisit le Conseil d’État

Le Bureau de l’AMF, réuni le 22 juin dernier, a décidé à l’unanimité, de déposer un recours devant le Conseil d’Etat sur les deux décrets adoptés le 29 avril, l’un relatif « aux objectifs et aux règles générales en matière de gestion économe de l'espace et de lutte...

Ukraine : l’AMF appelle à la mobilisation pour reconstruire Irpin

Sollicité par le maire d'Irpin, Oleksandr MARKOUCHINE, Davis LISNARD, Président de l'AMF, a répondu positivement à sa demande d'aider à la reconstruction de la ville. Aussi une déclaration d'intention entre la ville d'Irpin et l'AMF a été signée en ce sens le 28 juin...

Guerre en Ukraine : le partenariat entre l’AMF et la Protection Civile se poursuit

Après la grande opération de collecte de dons qui s'est déroulée en mars et avait rencontré un franc succès, notamment dans le Pas-de-Calais grâce à la mobilisation de nombreuses communes, le partenariat entre l'AMF et la Protection Civile en faveur du peuple...

À partir du 1er juillet, les demandes de changement de nom « simplifiées » se feront directement en mairie

Une circulaire parue au Bulletin officiel du ministère de la Justice le 8 juin détaille les dispositions de la loi du 2 mars 2022 relative au choix du nom issu de la filiation. À partir du 1er juillet prochain, une personne aura le droit, une fois dans sa vie, de...

FPIC 2022 : les données bientôt en ligne

Les données concernant le FPIC (fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales) pour 2022 (versement et prélèvement) seront prochainement en ligne sur le site internet de la DGCL dédié aux dotations. Les intercommunalités recevront par la...

Génération vélo : un programme pour vous accompagner dans le déploiement du Savoir Rouler à Vélo

Réduction de la pollution et des émissions de gaz à effet de serre, meilleure santé physique, lutte contre la sédentarité des plus jeunes, diminution de la circulation automobile aux abords des écoles : le développement de la pratique du vélo peut avoir un impact réel...

Recul du trait de côte : l’AMF et l’ANEL saisissent le Conseil d’État

Communiqué de presse de l'AMF et de l'ANEL du 19 mai 2022 Le 6 avril dernier, le Gouvernement a adopté l’ordonnance relative à l’« aménagement durable des territoires littoraux exposés au recul du trait de côte » prévue par l’article 248 de la loi Climat et Résilience...

Zéro Artificialisation Nette : une consultation du Sénat

Le Sénat propose aux élus de tous les niveaux de collectivités de partager leur regard sur la mise en œuvre de l'objectif "Zéro Artificialisation Nette" (ZAN) via sa plateforme de consultation en ligne, afin, notamment, d’identifier et de résoudre les difficultés...