L
L

Capteurs de CO2 dans les écoles publiques : le soutien de l’État passe de 2€ à 8€ par élève

Le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des sports (MENJS) a recommandé l’utilisation de capteurs de CO2 pour déterminer la fréquence et la durée d’aération nécessaire dans chaque local ou contrôler le bon fonctionnement de la ventilation mécanique, et ainsi compléter le dispositif de lutte contre la transmission du SARS-CoV-2 en milieu scolaire. Afin d’encourager le déploiement de ces équipements dans les écoles, le ministre a annoncé qu’un soutien financier exceptionnel serait apporté par l’État aux collectivités territoriales ayant acheté des capteurs de C02. Le 4 février dernier, le Premier Ministre a par ailleurs annoncé une hausse de ce soutien financier à 8€ par élève scolarisé contre 2€ précédemment. La date limite de dépôt des demandes de subvention est fixée au 31 décembre 2022.

Pourquoi équiper ses espaces scolaires de capteurs de CO2 et comment les choisir ?

L’inhalation d’aérosols contenant des virus SARS-CoV-2 est l’un des trois modes de transmission du COVID-19. Elle se produit essentiellement dans les espaces clos. Ces aérosols peuvent rester suspendus dans l’air pendant plusieurs heures et être transportés sur des distances supérieures à 2 mètres.

Plusieurs moyens sont particulièrement efficaces pour limiter l’inhalation d’aérosols : le port du masque, la diminution de la densité humaine et l’aération des locaux.  Sur ce dernier point, la mesure de la concentration dans l’air de CO2, gaz expiré lors de la respiration humaine, à l’aide de capteur, permet d’apprécier facilement si le renouvellement de l’air est suffisant ou non.

En savoir plus : le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports a publié une fiche repères sur l’aération et la ventilation des espaces scolaires, à retrouver ICI.

Selon les  recommandations actuelles du Haut Conseil de la Santé Publique, il faudrait ainsi idéalement éviter de dépasser une concentration de CO2 dans l’air de 600 ppm (parties par million) dans les locaux où le port du masque n’est pas possible, comme les cantines scolaires, et de 800 ppm dans les locaux où le port du masque est obligatoire pour tous.

Il est donc recommandé d’équiper chaque école de capteurs pour contrôler ces seuils et ainsi déterminer la fréquence d’aération nécessaire pour chaque local ou contrôler le bon fonctionnement de la ventilation mécanique. Il n’est pas nécessaire d’équiper chaque local/salle de classe d’un capteur. Les établissements peuvent recourir à des capteurs mobiles qui pourront être utilisés dans différents locaux.

Il est préconisé d’acheter des détecteurs de CO2 type “NDIR” (Non Dispersive Infrared, aussi appelés détecteurs infrarouges) et il est indispensable que ceux-ci soient déjà étalonnés en usine (avec un certificat d’étalonnage) ou qu’ils puissent être étalonnés par l’utilisateur (cela doit figurer de manière explicite dans la notice technique).

En savoir plus : pour bien choisir et faire fonctionner son capteur de CO2, nous vous invitons à consulter la note du Ministère des Solidarités et de la Santé, que vous pouvez télécharger ICI.

Qui peut déposer une demande de subvention ?

Toutes les collectivités territoriales et établissements publics de coopérations intercommunale (EPCI) de rattachement des écoles publiques (1er degré) relevant du MENJS, déposant un dossier de demande de subvention selon les modalités et conditions définies ci-après, sont concernés.

Comment est calculé le montant de l’aide ?

Par circulaire du 4 février 2022, le Premier Ministre a décidé de rehausser et de simplifier le soutien financier de l’État. Ainsi, chaque commune souhaitant acquérir des capteurs de CO2 pour en équiper ses établissements scolaires pourra dorénavant disposer d’une subvention de 8€ par élève scolarisé dans l’enseignement public (contre 2€ précédemment) sans forfait unitaire de prise en charge par capteur.

À titre d’exemple, un maire ayant une école de 200 élèves pourra prétendre à une subvention de 1800€, ce qui représente un montant de nature à sécuriser l’acquisition d’un nombre suffisant de capteurs pour organiser la surveillance de la qualité de l’air dans les différents espaces de l’école.

La subvention continuera à être versée sur présentation de facture et cette nouvelle règle s’appliquera de manière rétroactive aux demandes de subventionnement déjà déposées auprès des services académiques.

Seuls les achats de capteurs C02 facturés à compter du 28 avril 2021 – date de l’avis du HCSP – peuvent être pris en compte.

Comment déposer une demande ?

Un seul dossier de demande de subvention regroupant l’ensemble des aides demandées et des pièces justificatives détaillées ci-dessous sera admis par collectivité ou EPCI.

Une aide attribuée au titre d’un même périmètre territorial ne pourra par ailleurs donner lieu au versement de deux subventions. Cela signifie qu’un EPCI et une commune appartenant à cet EPCI ne pourront obtenir tout à tour une subvention correspondant à un même périmètre d’écoles. Vous devrez veiller au respect de cette règle, en utilisant les fichiers décrits ci-après, qui seront mis à votre disposition.

Les pièces justificatives et informations devant figurer dans le dossier sont les suivantes :

  1. Le formulaire de demande de subvention qui aura été préalablement renseigné par la collectivité ou l’EPCI.

Ce formulaire devra notamment préciser le ou les codes postaux des adresses des écoles de rattachement de la collectivité territoriale ou de l’EPCI. Cette information permettra en effet de définir le nombre d’élèves rattachés à ces écoles et de délimiter précisément le périmètre territorial concerné par la subvention.

2. Une facture visée par le représentant de la collectivité territoriale ou de l’EPCI et certifiée par son agent comptable, précisant :

  • le nombre de capteurs CO2 achetés ;
  • la dépense correspondante (prix d’achat réel TTC) ;
  • ainsi que la ou les dates d’émission, lesquelles doivent nécessairement être postérieures au 28 avril 2021.

En cas de factures multiples ou partielles, le montant total de la dépense ainsi que le nombre de capteurs C02 achetés devront impérativement être certifiés sur un bordereau (modèle en annexe 2).

3. Une attestation, visée par le représentant de la collectivité territoriale ou de l’EPCI, précisant le nombre de capteurs livrés dans chaque école publique depuis le 28 avril 2021. Le nom des écoles ayant réceptionné les capteurs C02 devra être indiqué. Cette attestation devra également préciser le nombre total de capteurs C02 ainsi livrés.

Les services du rectorat établiront, au vu du dossier qui leur sera adressé, une décision attributive de subvention, calculée selon les modalités définies plus haut.

Jusqu’à quand ?

Le Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a annoncé une prolongation du dispositif d’aide de l’État, qui devait initialement prendre fin le 30 avril. En réponse aux préoccupations des maires relayées par l’AMF, les communes disposent dorénavant “jusqu’au 31 décembre 2022 inclus” pour acheter des capteurs subventionnables.

Le dossier complet est à adresser à la division des affaires budgétaires à l’adresse suivante : demande-subvention-capteursCO2@ac-lille.fr

La division des affaires budgétaires est à votre disposition pour vous apporter toute information complémentaire : Monsieur François-Xavier MICHAU, 03.20.15.62.35 – demande-subvention-capteursCO2@ac-lille.fr

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Police de l’urbanisme : retour sur les réunions organisées avec la DDTM

Les 18, 20 et 23 janvier dernier, l'AMF62 et la Direction Départementale des Territoires et de la Mer organisaient trois réunions consacrées à la police de l'urbanisme, réunissant plus de 170 élus et techniciens de tout le département. Vous n'avez pas pu y participer...

Grève des enseignants : quelques rappels sur le Service Minimum d’Accueil (SMA)

La loi n° 2008-790 du 20 août 2008 (articles L. 133-1 et suivants du code de l’éducation) a posé le principe selon lequel tout enfant scolarisé dans une école maternelle ou élémentaire publique ou privée sous contrat bénéficie gratuitement d'un service d'accueil...

Le CESER Hauts-de-France organise la 1ère édition du Prix Régional des Solidarités et Dynamiques Rurales

Vous êtes une commune de moins de 2 000 habitants et menez sur votre territoire un projet innovant et inspirant visant à améliorer les conditions de vie des habitants ? Et si vous candidatiez au Prix Régional des Solidarités et Dynamiques Rurales du CESER (Conseil...

Webinaire : découvrez Aides-territoires, la plateforme de recherche de subventions

L'AMF62 et le Ministère de la Transition Ecologique et de la Cohésion des Territoires organisent, jeudi 2 mars prochain de 11h à 12h, un webinaire de présentation d'Aides-territoires, la plateforme publique de références pour trouver des subventions....

Création ou rénovation d’installations sportives : la Ligue de Football des Hauts-de-France vous aide !

Votre commune a pour projet de créer un club house dans son stade ? De rénover les vestiaires ? De refaire l'éclairage ? Ou encore de créer un terrain supplémentaire ? La Ligue de Football des Hauts-de-France peut vous aider à financer votre projet grâce au Fonds...

Amortisseur électricité : comment en bénéficier ?

Depuis le 1er janvier, « l’amortisseur électricité » est entré en vigueur. Conçu pour aider les collectivités et PME à faire face à l'envolée de leur facture d'électricité, il concerne toutes les collectivités payant plus de 180€ le mégawattheure (MWh). A combien...

Taxe d’aménagement : jusqu’au 31 janvier pour modifier ou abroger les modalités de partage

Comme nous vous l'expliquions dans un précédent article, la 2ème loi de finances rectificative pour 2022 est revenue sur l’obligation de partage de tout ou partie de la taxe d’aménagement perçue par les communes avec leur intercommunalité. Ainsi, les communes et...

Communes de moins de 2000 habitants : et si l’AMF62 vous aidait à créer votre site web ?

La présence de votre commune sur internet est aujourd’hui incontournable pour mieux communiquer avec vos habitants, faciliter leurs démarches et donc le travail de vos agents. Mais la création d’outils de communication numériques nécessite du temps, des compétences...

Simplification des normes : quelles sont vos attentes ?

En prévision des états généraux de la simplification qui se tiendront en mars 2023, la délégation du Sénat aux collectivités territoriales organise une consultation en ligne auprès des élus intitulée "Simplification des normes : élus, quelles sont vos attentes ?",...

Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) : la campagne 2023 est lancée !

Suite à la suppression en 2018 des subventions octroyées par les parlementaires aux associations, dites « réserve parlementaire », le Fonds pour le Développement de la Vie Associative (FDVA) a vu ses missions élargies au soutiens aux  associations. La campagne 2023...