L
L

Capteurs de CO2 dans les écoles publiques : le soutien de l’État passe de 2€ à 8€ par élève

Le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des sports (MENJS) a recommandé l’utilisation de capteurs de CO2 pour déterminer la fréquence et la durée d’aération nécessaire dans chaque local ou contrôler le bon fonctionnement de la ventilation mécanique, et ainsi compléter le dispositif de lutte contre la transmission du SARS-CoV-2 en milieu scolaire. Afin d’encourager le déploiement de ces équipements dans les écoles, le ministre a annoncé qu’un soutien financier exceptionnel serait apporté par l’État aux collectivités territoriales ayant acheté des capteurs de C02. Le 4 février dernier, le Premier Ministre a par ailleurs annoncé une hausse de ce soutien financier à 8€ par élève scolarisé contre 2€ précédemment. La date limite de dépôt des demandes de subvention est fixée au 31 décembre 2022.

Pourquoi équiper ses espaces scolaires de capteurs de CO2 et comment les choisir ?

L’inhalation d’aérosols contenant des virus SARS-CoV-2 est l’un des trois modes de transmission du COVID-19. Elle se produit essentiellement dans les espaces clos. Ces aérosols peuvent rester suspendus dans l’air pendant plusieurs heures et être transportés sur des distances supérieures à 2 mètres.

Plusieurs moyens sont particulièrement efficaces pour limiter l’inhalation d’aérosols : le port du masque, la diminution de la densité humaine et l’aération des locaux.  Sur ce dernier point, la mesure de la concentration dans l’air de CO2, gaz expiré lors de la respiration humaine, à l’aide de capteur, permet d’apprécier facilement si le renouvellement de l’air est suffisant ou non.

En savoir plus : le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports a publié une fiche repères sur l’aération et la ventilation des espaces scolaires, à retrouver ICI.

Selon les  recommandations actuelles du Haut Conseil de la Santé Publique, il faudrait ainsi idéalement éviter de dépasser une concentration de CO2 dans l’air de 600 ppm (parties par million) dans les locaux où le port du masque n’est pas possible, comme les cantines scolaires, et de 800 ppm dans les locaux où le port du masque est obligatoire pour tous.

Il est donc recommandé d’équiper chaque école de capteurs pour contrôler ces seuils et ainsi déterminer la fréquence d’aération nécessaire pour chaque local ou contrôler le bon fonctionnement de la ventilation mécanique. Il n’est pas nécessaire d’équiper chaque local/salle de classe d’un capteur. Les établissements peuvent recourir à des capteurs mobiles qui pourront être utilisés dans différents locaux.

Il est préconisé d’acheter des détecteurs de CO2 type « NDIR » (Non Dispersive Infrared, aussi appelés détecteurs infrarouges) et il est indispensable que ceux-ci soient déjà étalonnés en usine (avec un certificat d’étalonnage) ou qu’ils puissent être étalonnés par l’utilisateur (cela doit figurer de manière explicite dans la notice technique).

En savoir plus : pour bien choisir et faire fonctionner son capteur de CO2, nous vous invitons à consulter la note du Ministère des Solidarités et de la Santé, que vous pouvez télécharger ICI.

Qui peut déposer une demande de subvention ?

Toutes les collectivités territoriales et établissements publics de coopérations intercommunale (EPCI) de rattachement des écoles publiques (1er degré) relevant du MENJS, déposant un dossier de demande de subvention selon les modalités et conditions définies ci-après, sont concernés.

Comment est calculé le montant de l’aide ?

Par circulaire du 4 février 2022, le Premier Ministre a décidé de rehausser et de simplifier le soutien financier de l’État. Ainsi, chaque commune souhaitant acquérir des capteurs de CO2 pour en équiper ses établissements scolaires pourra dorénavant disposer d’une subvention de 8€ par élève scolarisé dans l’enseignement public (contre 2€ précédemment) sans forfait unitaire de prise en charge par capteur.

À titre d’exemple, un maire ayant une école de 200 élèves pourra prétendre à une subvention de 1800€, ce qui représente un montant de nature à sécuriser l’acquisition d’un nombre suffisant de capteurs pour organiser la surveillance de la qualité de l’air dans les différents espaces de l’école.

La subvention continuera à être versée sur présentation de facture et cette nouvelle règle s’appliquera de manière rétroactive aux demandes de subventionnement déjà déposées auprès des services académiques.

Seuls les achats de capteurs C02 facturés à compter du 28 avril 2021 – date de l’avis du HCSP – peuvent être pris en compte.

Comment déposer une demande ?

Un seul dossier de demande de subvention regroupant l’ensemble des aides demandées et des pièces justificatives détaillées ci-dessous sera admis par collectivité ou EPCI.

Une aide attribuée au titre d’un même périmètre territorial ne pourra par ailleurs donner lieu au versement de deux subventions. Cela signifie qu’un EPCI et une commune appartenant à cet EPCI ne pourront obtenir tout à tour une subvention correspondant à un même périmètre d’écoles. Vous devrez veiller au respect de cette règle, en utilisant les fichiers décrits ci-après, qui seront mis à votre disposition.

Les pièces justificatives et informations devant figurer dans le dossier sont les suivantes :

  1. Le formulaire de demande de subvention qui aura été préalablement renseigné par la collectivité ou l’EPCI.

Ce formulaire devra notamment préciser le ou les codes postaux des adresses des écoles de rattachement de la collectivité territoriale ou de l’EPCI. Cette information permettra en effet de définir le nombre d’élèves rattachés à ces écoles et de délimiter précisément le périmètre territorial concerné par la subvention.

2. Une facture visée par le représentant de la collectivité territoriale ou de l’EPCI et certifiée par son agent comptable, précisant :

  • le nombre de capteurs CO2 achetés ;
  • la dépense correspondante (prix d’achat réel TTC) ;
  • ainsi que la ou les dates d’émission, lesquelles doivent nécessairement être postérieures au 28 avril 2021.

En cas de factures multiples ou partielles, le montant total de la dépense ainsi que le nombre de capteurs C02 achetés devront impérativement être certifiés sur un bordereau (modèle en annexe 2).

3. Une attestation, visée par le représentant de la collectivité territoriale ou de l’EPCI, précisant le nombre de capteurs livrés dans chaque école publique depuis le 28 avril 2021. Le nom des écoles ayant réceptionné les capteurs C02 devra être indiqué. Cette attestation devra également préciser le nombre total de capteurs C02 ainsi livrés.

Les services du rectorat établiront, au vu du dossier qui leur sera adressé, une décision attributive de subvention, calculée selon les modalités définies plus haut.

Jusqu’à quand ?

Le Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a annoncé une prolongation du dispositif d’aide de l’État, qui devait initialement prendre fin le 30 avril. En réponse aux préoccupations des maires relayées par l’AMF, les communes disposent dorénavant « jusqu’au 31 décembre 2022 inclus » pour acheter des capteurs subventionnables.

Le dossier complet est à adresser à la division des affaires budgétaires à l’adresse suivante : demande-subvention-capteursCO2@ac-lille.fr

La division des affaires budgétaires est à votre disposition pour vous apporter toute information complémentaire : Monsieur François-Xavier MICHAU, 03.20.15.62.35 – demande-subvention-capteursCO2@ac-lille.fr

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Retour sur la conférence de presse de rentrée de l’AMF

"Nous voulons participer au redressement du pays. Il faut une grande loi de libertés locales.", c’est le message qu’a voulu rappeler David Lisnard, président de l’AMF lors de la conférence de presse de rentrée de l’Association aux côtés d’André Laignel, premier...

Hausse des prix de l’énergie : Françoise Rossignol, Secrétaire Générale de l’AMF62, sur le plateau de BFM Grand Lille pour évoquer la situation des collectivités du Pas-de-Calais

Jeudi 15 septembre, Françoise Rossignol, Secrétaire générale de l'AMF62, était l'invitée de l'émission Nord Politiques sur BFM Grand Lille pour évoquer la hausse des prix de l'énergie et les conséquences sur les budgets des collectivités. Le mouvement d’augmentation...

PEC : l’AMF saisit le Ministre du Travail, une avancée positive dans le Pas-de-Calais

L’AMF a adressé un courrier le 8 août dernier au ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion pour lui demander de débloquer au niveau national un abondement supplémentaire des crédits de l’enveloppe budgétaire des PEC et de procéder à un examen attentif par...

Capteurs de CO2 dans les écoles : les aides prolongées jusqu’au 31 décembre 2022

Le Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a annoncé une nouvelle prolongation du dispositif d’aide de l’État pour l’achat de capteurs de CO2 dans les écoles, qui devait prendre fin le 7 juillet. En réponse aux...

Conseil National de la Refondation : Territoires Unis instaure avec le Président de la République un dialogue régulier et direct

[Communiqué de presse de l'AMF] Afin de mieux agir pour les Français, Territoires Unis a proposé au Président de la République un dialogue construit et direct pour faciliter l’exercice de l’action locale au service de la Nation, considérant que le Conseil national de...

Partage de la taxe d’aménagement : l’AMF publie une FAQ

[Article reservé aux adhérents] L’article 109 de la loi de finances pour 2022 a modifié les modalités de partage de la taxe d’aménagement (TA) entre les communes et leur EPCI à fiscalité propre en le rendant obligatoire lorsque les communes perçoivent la TA. Bien que...

EPCI : rappel des délibérations fiscales à prendre avant le 1er octobre

Les délibérations relatives à la fiscalité directe locale des EPCI doivent être adoptées, sauf cas particuliers, avant le 1er octobre d’une année pour être applicables au 1er janvier de l’année suivante. Ces délibérations concernent l’instauration de dispositifs...

Congrès de l’AMF62 : les inscriptions sont ouvertes !

La 7ème édition de la Journée des Maires et des Présidents d'Intercommunalité du Pas-de-Calais se tiendra le jeudi 6 octobre prochain au Palais des Congrès du Touquet-Paris-Plage. Infos, programme, inscriptions... Rendez-vous sur notre page dédiée !

Monsieur Jacques BILLANT, nouveau Préfet du Pas-de-Calais

Le Conseil des Ministres, réuni le 21 juillet dernier, a nommé Monsieur Jacques BILLANT Préfet du Pas-de-Calais. Monsieur Jacques BILLANT, actuellement Préfet de La Réunion, prendra ses fonctions le 10 août prochain. Il succède ainsi à Monsieur Louis LE FRANC, Préfet...

Canicule : les missions du maire dans le cadre du dispositif Orsec

Face au dernier épisode caniculaire qui a touché la France, le gouvernement a activé le dispositif Orsec "gestion sanitaire des vagues de chaleur" dans les départements en alerte, dont le Pas-de-Calais. Publié en 2021, il remplace le plan départemental de gestion...