L
L

Covid-19 : les derniers protocoles et mesures applicables dans les établissements scolaires

Passage au niveau 3 du protocole sanitaire, nouvelles mesures d’isolement en cas de survenue d’un cas positif dans une classe, recommandation pour l’aération des locaux… Retrouvez ici les dernières mesures prises pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 dans les établissements scolaires.

Protocole sanitaire de niveau 3 pour les écoles élémentaires et primaires

Depuis le 9 décembre dernier, le protocole sanitaire dans les écoles élémentaires et primaires a été relevé au niveau 3. Principale conséquence : le masque est obligatoire pour tous, tout le temps, y compris à la récréation. Les activités sportives à l’intérieur devront aussi être compatibles avec le port du masque (voir ci-dessous).

Autre conséquence : le brassage des élèves à la cantine est désormais interdit et non plus simplement « à limiter ».

Les nouvelles règles de contact-tracing applicables depuis le 3 janvier

Le 2 janvier 2022, Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports, a indiqué les nouvelles règles d’isolement (contact-tracing) applicables en cas de survenue d’un cas positif parmi les élèves, les professeurs ou le personnel des établissements scolaires.

Ainsi, les élèves de 12 ans et plus avec un schéma vaccinal complet et les élèves de moins de 12 ans, quelque soit leur statut vaccinal, devront restés isolés pour une durée de 7 jours s’ils sont testés positifs au Covid-19. Cette durée peut être ramenée à 5 jours si le test réalisé le 5ème jour est négatif et en l’absence de symptôme depuis 48 heures. Pour les élèves non vaccinés ou avec un schéma vaccinal incomplet testés positif, la durée d’isolement est de 10 jours, ramenée à 7 jours en cas de test négatif le 7ème jour et en l’absence de symptômes depuis 48 heures.

Si un élève est en contact de manière prolongée et rapprochée avec un cas confirmé, il devra réaliser un autotest immédiatement (la surveillance peut également se faire par test antigénique ou, à défaut, PCR, mais dans ce dernier cas le résultat devra être obtenu avant la reprise des cours) :

  • Si le résultat de l’autotest est négatif, l’élève peut poursuivre les cours en présentiel et devra réaliser deux nouveaux tests à J+2 et J+4. Les représentants légaux devront fournir à l’école une déclaration sur l’honneur attestant du résultat négatif du premier test et de l’engagement à réaliser de nouveaux tests à J+2 et J+4 dont vous trouverez le modèle ici.
  • Si le résultat de l’autotest est positif et que le résultat a été confirmé par un test PCR, l’élève devra être isolé pour une durée de 7 jours pouvant être réduite à 5 jours si un test antigénique ou PCR réalisé au 5ème jour est négatif et si l’élève ne présente plus de symptômes depuis 48 heures.
  • Si l’élève ne réalise pas de test, l’isolement est de 7 jours.

Les élèves infectés par le COVID-19 il y a moins de deux mois peuvent poursuivre les cours en présentiel sans réaliser de test, sauf si des symptômes apparaissent.

Si un nouveau cas apparait dans un délai inférieur à 7 jours, il n’est pas nécessaire de réaliser un nouveau dépistage.

Les représentants légaux peuvent retirer gratuitement des autotests auprès d’une pharmacie, sur présentation d’un courrier remis par l’école dont vous trouverez un modèle ici.

protocole EN COVID19
protocole EN COVID19

Au regard de ces nouveaux éléments, le Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sport a mis à jour la Foire Aux Questions relative à la gestion de l’épidémie de COVID-19 dans les établissements scolaires. Vous pouvez la consulter ici.

Pour aller plus loin : le Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports recommande et encourage, à travers une subvention exceptionnelle, l’utilisation de capteurs de CO2 pour s’assurer de la bonne aération des locaux et ainsi limiter la transmission du virus. Retrouvez toutes les informations sur le sujet dans notre article dédié.

Les nouvelles mesures applicables au secteur du sport

Depuis le 26 novembre, un nouveau protocole sanitaire est entré en vigueur pour la pratique du sport. L’objectif demeure de garantir la continuité d’une pratique sportive normale et la bonne tenue du spectacle sportif.

Ainsi, le port du masque redevient obligatoire pour tous dans un équipement sportif, excepté au moment de la pratique sportive et de son encadrement effectif.

La présentation d’un pass sanitaire est par ailleurs obligatoire, dès 12 ans, pour tous les ERP de type X et PA dès la première personne accueillie, que ce soit pour un entrainement ou une compétition. La mise en œuvre du pass sanitaire permet à l’ensemble des pratiques sportives (avec ou sans contact) et des structures (couvertes ou de plein air) de poursuivre leur activité sans restriction et aux manifestations sportives d’accueillir du public à jauge pleine dès lors que les spectateurs sont assis, et avec un mètre de distanciation lorsque le public est debout, dans les stades et enceintes sportives.

En ce qui concerne les équipements municipaux, il a été précisé que le contrôle devrait être fait par le gestionnaire ou l’exploitant, sauf si la collectivité a contractualisé via une convention, avec le club/association pour l’utilisation de ces derniers. En effet dans ce cas précis, ce sera à un représentant du club ou de l’association d’effectuer le contrôle. Il convient ainsi d’être vigilant sur l’application et l’interprétation du texte, en fonction des situations locales.

À noter : l’Agence Régionale de Santé des Hauts-de-France a édité deux flyers rappelant les précautions à prendre pour l’organisation d’événements (à télécharger ici) et de compétitions sportives (à télécharger ici) que vous pouvez diffuser librement auprès des associations de votre commune.

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Deux rapports du Sénat sur la revitalisation des centres-villes et les services déconcentrés de l’État

La délégation du Sénat aux collectivités territoriales vient de rendre public deux nouveaux  rapports d'information : le premier sur les services déconcentrés et préfectoraux de l'Etat et le second sur la revitalisation des centres-villes et des centres-bourgs. Ce...

Inflation énergétique : le Sénat consulte les élus locaux

La commission des finances et la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation du Sénat lancent une consultation auprès des communes et EPCI sur l’impact de la hausse des prix de l’énergie sur leur situation financière et le fonctionnement de...

Les élus du Pas-de-Calais intervenant lors du 104ème Congrès de l’AMF

Le 104ème Congrès des maires et présidents d'intercommunalité de France, organisé par l'AMF, se tiendra les 22, 23 et 24 novembre prochain à Paris Expo-Porte de Versailles. Au programme de ces 3 jours, plus de vingt conférences, débats en plénière, forums thématiques...

Retour sur le webinaire « Enedis accompagne la transition énergétique »

Le mouvement d’augmentation générale des prix depuis plusieurs mois, et notamment celui des prix de l’énergie impacte directement la quasi-totalité des postes de dépenses des collectivités territoriales : éclairage public, cantines scolaires, piscines municipales,...

EcoWatt : la « météo de l’électricité » pour limiter les risques de coupures

EcoWatt est un dispositif porté par RTE et l'ADEME qui permet de constater en temps réel le niveau de consommation d'électricité. Dans un contexte marqué par un risque de tension accru sur le réseau électrique, l’AMF s'est associée au dispositif pour contribuer à...

Finances locales : l’AMF propose une motion à adopter en Conseil municipal ou communautaire

D)ans un courrier adressé à l'ensemble des adhérents, David LISNARD, Président de l'AMF propose l'adoption en Conseil municipal ou communautaire d'une motion afin de porter plus fort encore les demandes de l'AMF auprès du Gouvernemeent concernant, entre autres,...

Hausse des prix de l’énergie : l’AMF salue le nouveau dispositif de compensation annoncé par la Première Ministre

[Communiqué de presse AMF] Depuis près d’un an, l’AMF interpelle les pouvoirs publics sur les conséquences de la hausse brutale des coûts de l’énergie sur l’équilibre budgétaire des communes et intercommunalités, menaçant la continuité des services publics locaux. Le...

Tornade dans le Sud-Arrageois : l’AMF62 organise une collecte de fonds pour venir en aide aux communes et habitants sinistrés

Le 23 octobre dernier, le Sud-Arrageois, et plus particulièrement les communes de Bihucourt, Hendecourt-les-Cagnicourt, Mory et Récourt, était frappé par une tornade touchant plus de 180 habitations dont 51 sont aujourd'hui inhabitables. Fidèle aux valeurs de...

Suppression de la CVAE : l’AMF saisit Gabriel Attal, Ministre chargé des comptes publics

Le 6 octobre dernier, David LISNARD, Président de l'AMF, a interpellé Gabriel ATTAL, Ministre délégué auprès du Ministre de l'Economie et de la Souveraineté Industrielle et Numérique, chargé des comptes publics, concernant la suppression de la CVAE, une ressource...

Retour sur la 7ème Journée des Maires et des Présidents d’Intercommunalité du Pas-de-Calais

Vous étiez 620 participants, élus, secrétaires de mairie et directeurs généraux des services, à faire le déplacement depuis tout le Pas-de-Calais à l'occasion de la 7ème Journée des Maires et des Présidents d'Intercommunalité du Pas-de-Calais qui s'est déroulée le 6...

Agenda

Il n’y a actuellement aucun évènement.