L
L

Deux rapports du Sénat sur la revitalisation des centres-villes et les services déconcentrés de l’État

La délégation du Sénat aux collectivités territoriales vient de rendre public deux nouveaux  rapports d’information : le premier sur les services déconcentrés et préfectoraux de l’Etat et le second sur la revitalisation des centres-villes et des centres-bourgs. Ce qu’il faut en retenir.

Renforcer le binôme Maire-Préfet et les moyens de l’État territorial

Le rapport d’information « A la recherche de l’État dans les territoires » rendu par Agnès CANAYER, Sénatrice de la Seine-Maritime et Eric KERROUCHE, Sénateur des Landes, fait suite à une large consultation menée auprès des élus locaux mais aussi des Préfets et sous-Préfets. Tous ont notamment été interrogés sur la nature et le contenu de leur lien. Il est d’ailleurs intéressant de constater que de cette concertation se dégagent nombre de points de convergence entre les différents acteurs de l’État territorial.

Confrontés à une succession de réformes depuis une quinzaine d’années et à une accélération de leur enchainement, les collectivités territoriales, comme les services préfectoraux et déconcentrés, ont en effet le sentiment de subir les changements plutôt que d’y être associés, sans parler de les impulser : ingénierie territoriale en berne – en dépit de la récente création de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) -, contrôle de légalité vécu comme trop tatillon, agences étatiques perçues comme envahissantes, une offre d’État répond de manière insatisfaisante aux besoins des collectivités territoriales… Il devient nécessaire et urgent de repenser l’État territorial !

Partant de ce constat, Agnès CANAYER et Eric KERROUCHE émettent un certains nombres de pistes pour fluidifier et rendre plus efficace la relation entre un État recentré sur ses missions régaliennes et des collectivités territoriales librement administrées, dédiées au développement harmonieux de leurs territoires et au service de leurs habitants. Pour cela, nul besoin selon eux d’un nouveau « big bang » administratif. La frénésie de réformes et les annonces de grands chambardements administratifs ont en effet trop souvent déçu et rimé avec absence d’évaluation, grands désagréments pour les collectivités territoriales et désarmement de l’État dans les territoires.

Le rapport préconise en revanche d’imaginer un nouveau modèle de partenariat territorial qui s’articulerait prioritairement au niveau départemental, autour d’un préfet effectivement chef de file de l’ensemble des services et opérateurs de l’État, secondé par une équipe de sous-préfets opérationnels, et constituant un binôme cohérent avec le maire dans une relation d’écoute et de confiance. Les deux auteurs appellent par ailleurs à une nouvelle politique des moyens (humains, en capacité d’expertise et budgétaires) à la hauteur des ambitions affichées, condition de réussite de cette vision renouvelée de l’État.

Revitalisation des centres-villes et centres-bourgs : entre enthousiasme et frustration

Dans un deuxième rapport rendu public le même jour, Rémy POINTEREAU, Sénateur du Cher et Sonia de LA PROVÔTÉ, Sénatrice du Calvados au nom de la Délégation aux Collectivités Territoriales, et Serge BABARY, Sénateur de l’Indre-et-Loire et Gilbert-Luc DEVINAZ, Sénateur du Rhône, au nom de la Délégation aux entreprises, se sont penchés sur les outils de revitalisation des centres-villes et centres-bourgs. Quel a été l’impact de la loi ELAN ? Peut-on tirer un premier bilan des opérations de revitalisation des territoires (ORT) et du programme Action Cœur de Ville (ACV) ? Quelles sont les attentes des élus concernant le programme Petite Ville de Demain (PVD), plus récent ? Telles sont les questions soulevées dans ce rapport et auxquelles 29 auditions, 4 déplacements sur le terrain et 2 consultations en ligne auprès des élus locaux et des acteurs des programme ACV et PVD ont permis de répondre.

Les Sénateurs concluent à un premier bilan globalement positif du volet revitalisation de la loi ELAN : l’ORT est un outil partenarial, vertueux et apprécié des élus locaux. Par ailleurs, les élus semblent également enthousiasmés par les programmes « Action Coeur de Ville » et « Petite Ville de Demain » car ils créent une réelle dynamique de revitalisation tout en leur reprochant cependant des financements insuffisants et une mise en œuvre complexe.

Les résultats de la consultation mettent donc clairement en exergue l’intérêt de la politique actuelle de revitalisation mais également la nécessité de la renforcer. Pour cela, les Sénateurs de la mission émettent 14 recommandations parmi lesquelles on notera notamment le fait d’affranchir les actions de revitalisation en ORT des règles contraignantes du « Zéro Artificialisation Nette », la limitation de l’ouverture dominicale des grandes surfaces en périphérie, ou encore la création  d’un fonds de 2 milliards d’euros dédié à la mise en œuvre des programmes ACV et PVD jusqu’en 2026.

Suivez-nous

Inscrivez-vous

Rubans du patrimoine 2023 : jusqu’au 31 janvier 2023 pour candidater

Organisés depuis 1995 par la Fédération Française du Bâtiment, la Fondation du patrimoine, l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité, les Caisses d’Épargne et rejoints cette année par le Groupement Français des Entreprises de Restauration...

Retour sur le 104ème Congrès des Maires et des Présidents d’Intercommunalité de France

Le 104ème Congrès des Maires et des Présidents d'Intercommunalité de France s'est déroulé les 21, 22, 23 et 24 novembre à Paris-Expo Porte de Versailles. Quatre jours de débats, une trentaine de forums, 10 000 participants : plus que jamais, le Congrès de...

Inflation énergétique : le Sénat consulte les élus locaux

La commission des finances et la délégation aux collectivités territoriales et à la décentralisation du Sénat lancent une consultation auprès des communes et EPCI sur l’impact de la hausse des prix de l’énergie sur leur situation financière et le fonctionnement de...

Les élus du Pas-de-Calais intervenant lors du 104ème Congrès de l’AMF

Le 104ème Congrès des maires et présidents d'intercommunalité de France, organisé par l'AMF, se tiendra les 22, 23 et 24 novembre prochain à Paris Expo-Porte de Versailles. Au programme de ces 3 jours, plus de vingt conférences, débats en plénière, forums thématiques...

Retour sur le webinaire « Enedis accompagne la transition énergétique »

Le mouvement d’augmentation générale des prix depuis plusieurs mois, et notamment celui des prix de l’énergie impacte directement la quasi-totalité des postes de dépenses des collectivités territoriales : éclairage public, cantines scolaires, piscines municipales,...

EcoWatt : la « météo de l’électricité » pour limiter les risques de coupures

EcoWatt est un dispositif porté par RTE et l'ADEME qui permet de constater en temps réel le niveau de consommation d'électricité. Dans un contexte marqué par un risque de tension accru sur le réseau électrique, l’AMF s'est associée au dispositif pour contribuer à...

Finances locales : l’AMF propose une motion à adopter en Conseil municipal ou communautaire

D)ans un courrier adressé à l'ensemble des adhérents, David LISNARD, Président de l'AMF propose l'adoption en Conseil municipal ou communautaire d'une motion afin de porter plus fort encore les demandes de l'AMF auprès du Gouvernemeent concernant, entre autres,...

Hausse des prix de l’énergie : l’AMF salue le nouveau dispositif de compensation annoncé par la Première Ministre

[Communiqué de presse AMF] Depuis près d’un an, l’AMF interpelle les pouvoirs publics sur les conséquences de la hausse brutale des coûts de l’énergie sur l’équilibre budgétaire des communes et intercommunalités, menaçant la continuité des services publics locaux. Le...

Tornade dans le Sud-Arrageois : l’AMF62 organise une collecte de fonds pour venir en aide aux communes et habitants sinistrés

Le 23 octobre dernier, le Sud-Arrageois, et plus particulièrement les communes de Bihucourt, Hendecourt-les-Cagnicourt, Mory et Récourt, était frappé par une tornade touchant plus de 180 habitations dont 51 sont aujourd'hui inhabitables. Fidèle aux valeurs de...

Suppression de la CVAE : l’AMF saisit Gabriel Attal, Ministre chargé des comptes publics

Le 6 octobre dernier, David LISNARD, Président de l'AMF, a interpellé Gabriel ATTAL, Ministre délégué auprès du Ministre de l'Economie et de la Souveraineté Industrielle et Numérique, chargé des comptes publics, concernant la suppression de la CVAE, une ressource...

Agenda

Il n’y a actuellement aucun évènement.